Solutions d’investissement pour une somme de 1000 à 5000 Euros

investissements

Vous avez mis de côté un peu d’argent ? Il est fortement recommandé d’investir votre argent dans des supports rentables pour le faire fructifier. D’ailleurs, il existe actuellement de nombreuses solutions d’investissement accessibles à partir de 1 000 euros. Néanmoins, il faudrait choisir avec soin le type d’investissement afin de minimiser les risques tout en optimisant les bénéfices. Quel support privilégier pour placer 1000 € ?

Quels sont les investissements les moins risqués ?

Vu la volatilité des marchés financiers et boursiers, la plupart des Français préfèrent se tourner vers des placements sans risque. Si vous recherchez une épargne disponible à tout moment, optez pour le livret A ou le LDDS. Ces placements sont sécurisés à 100 % et exonérés d’impôts. Toutefois, le taux net ne dépasse que rarement le 0,5 % par an. Les livrets jeunes (réservés aux personnes âgées entre 12 et 25 ans), les PEL, les CEL et les LEP sont également des investissements sans risque. Mais le rendement est moindre et le taux d’intérêt n’arrive pas à compenser l’inflation.

L’assurance vie offre un meilleur compromis, car le rendement est plus avantageux, allant de 1 à 2 % par an. En plus de cela, si vous envisagez de placer 1000 €, le capital est garanti. Et après 8 ans de détention, vous pouvez bénéficier d’une exonération totale d’impôts et d’un abattement fiscal. On tient d’ailleurs à noter que sans retrait, il n’y aura pas d’impôt à payer. Et en cas de décès du souscripteur, le processus de succession est plus facile. Attention ! Les conditions ne sont pas identiques. Donc, prenez le temps de comparer les rémunérations et les frais avant de vous engager.

Les SCPI ont également le vent en poupe. Même si les risques ne sont pas écartés, elles offrent une rentabilité de 5 % par an. Cette solution permet d’investir dans l’immobilier avec le minimum d’apport, en général entre 1 000 à 5 000 euros. Elle permet de diversifier son placement et d’être déchargée de la gestion locative. Si c’est la première fois que vous envisagez d’investir, ce n’est certainement pas la meilleure option, car votre argent sera bloqué pendant au moins 3 ans.

Investir en bourse : est-ce une bonne idée ?

Si vous détenez une assurance vie, grâce aux supports dynamiques, vous avez la possibilité d’investir en bourse et de diversifier vos placements : actions, obligations, scpi, etc. Il est cependant très important de choisir le bon support pour investir avec 5000 €. Cette alternative vous permet d’obtenir des rendements plus attractifs sur le long terme (pouvant aller jusqu’à 8,5 % par an).

Le seul bémol est qu’elle comporte un risque de perte. En outre, les offres sont très diversifiées. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de mettre tous les œufs dans le même panier. En cas de fluctuation d’un marché, les autres peuvent vous aider à surmonter cette épreuve. En tout cas, pour limiter la casse, il est conseillé d’investir une petite somme au départ. Pour faire le bon choix, il vaut mieux faire appel à un conseiller financier ou un courtier spécialisé.

En bourse, il est plus simple d’investir à condition d’avoir un objectif sur le long terme. En effet, vous n’avez pas à suivre en permanence vos comptes. Avec un investissement passif, vous n’aurez qu’à faire quelques ajustements de temps en temps. Et en cas de nécessité, il est toujours possible de revendre une partie de ses parts pour obtenir des liquidités dans l’immédiat.

Le PEA : un investissement rentable ?

Le PEA ou plan d’épargne en actions ouvre droit à une fiscalité plutôt attractive, bien plus avantageuse que l’assurance vie. Avant 5 ans, les plus-values sont exonérées si elles restent dans l’enveloppe. Et au bout de 5 ans, vous serez exonéré et n’aurez plus à payer que les prélèvements sociaux sur les plus-values.

Ce support est accessible sans minimum de dépôt bien qu’il est plus intéressant d’investir 1000 euros au minimum pour bénéficier d’un meilleur rendement. Le seul inconvénient est que l’investissement ne concerne que les actions européennes. Le retrait n’est d’ailleurs pas envisageable, sinon il faut clôturer le compte et s’acquitter d’une taxe de 12,8 % sur les plus-values. Aussi le PEA est plafonné à 150 000 euros.

Au départ, misez sur des titres individuels. Plus tard, vous pouvez diversifier votre portefeuille en utilisant les ETF (des paniers d’actions) pour optimiser la rentabilité de vos projets. Quoi qu’il en soit, pour trouver une bonne affaire, il faudrait vérifier minutieusement l’ensemble des conditions tarifaires proposées par les prestataires.

Vente en ligne de résistance Zenith Innokin
Conseils pour choisir sa société de portage salarial