Plantes crucifères : guide sur l’Alliaria petiolata

L’Alliaire officinale, appelée également alliaria petiolata, figure parmi les plantes sauvages courantes qui poussent abondamment à la campagne. Souvent, il se niche dans les endroits ombragés comme les lisières des bois afin qu’il puisse se développer rapidement. Même s’il est considéré comme une plante envahissante, l’alliaria petiolata est devenu aujourd’hui une plante de jardin et de potager due à ses multiples vertus. D’ailleurs, cette plante est entièrement consommable que ce soit ses jeunes feuilles, ses racines ou ses graines. Zoom sur cette plante sauvage comestible qui fait fureur dans les potagers.

Description générale de l’alliaria petiolata

L’alliaria petiolata, souvent appellée “herbe à ail”, est une plante herbacée bisannuelle faisant partie de la famille des Brassicacées. Cette plante comestible et médicinale est venue de l’Asie occidentale où elle est devenue presque invasive dans les espaces frais et ombragés. Si l’alliaire est surnommé herbe à ail, c’est notamment à cause à son feuillage qui libère une puissante odeur d’ail quand il est froissé. Avec ses 30 à 90 cm de haut, cette plante est connue pour ses feuilles levées, triangulaires ou en forme de cœur munies de bordures énormément dentelés. Quant aux fleurs, elles font leur apparition pendant le printemps et l’automne. En forme de grappes, chaque petite fleur de couleur blanche dispose de quatre pétales d’environ 4 à 8 mm de long et 2 à 3 mm de large qui s’apparentent à une croix. Au niveau du fruit, l’alliaria petiolata produit une gousse verte et dressée en chandelles dotée de quatre côtés de 2 à 7 cm de long nommés siliques. Quand ce fruit est à maturité, sa couleur est de gris brun pâle. À ce stade, il fournit de petites graines striées ocre ou brunâtres qui se dégagent une fois que la capsule est brisée.

Plantation de l’alliaria petiolata

L’alliaria petiolata est présent dans de nombreux pays allant du nord-ouest de l’Afrique jusqu’en Asie occidentale et centrale en passant par le nord-est de l’Inde. En effet, cette plante de la famille de brassicacées se distingue par son caractère robuste et campagnard qui peut résister à une température hivernale très rude allant jusqu’à -20 °C. En tant que plante rudérale, elle apprécie de vivre dans les haies ou les broussailles des sols calcaires et humides. Ceux qui veulent cultiver l’alliaria petiolata dans leur potager peuvent choisir un emplacement ombragé ou mi-ombragé accompagné d’un sol humifère, humide et riche en azote. Pour cela, la plantation se fait en saison printanière. En cas de forte chaleur, il faut arroser la plante et pailler son pied afin de conserver l’humidité du sol. L’alliaria petiolata fleurit la deuxième année après sa plantation au début de l’été. L’Alliaire officinale est une plante très envahissante, car elle a la capacité de s’autopolliniser ou est pollinisée par de nombreux insectes volants. Pour cela, elle peut se développer d’une manière très rapide en remplissant toute une zone. Sa multiplication se fait principalement quand les graines sont libérées. Pour éviter ainsi cette propagation rapide, il est conseillé de supprimer les fleurs au moment de la floraison pour qu’elles ne produisent pas de graines.

Usage culinaire de l’alliaria petiolata

Même si l’alliaria petiolata est connue comme étant une plante invasive, elle s’invite désormais dans les jardins et potagers des particuliers grâce à ses propriétés particulières en cuisine. En effet, les feuilles de cette plante détiennent une grande valeur nutritive lorsqu’elle est préparée en salade. Autrement dit, elles ont une forte teneur en vitamine C que les oranges et un taux considérable de vitamine A que les épinards. Pour préparer une salade printanière avec l’alliaria petiolata, il faut utiliser les feuilles du sommet assez douces qui apportent une saveur unique semblable à un gout d’ail en toute légèreté. L’alliaria petiolata peut être également utilisé pour rehausser les sauces crues comme la crème fraiche, la sauce au fromage blanc ou la mayonnaise. Il est même possible d’agrémenter le beurre avec un petit bouquet d’alliaire. Les petites fleurs blanches de cette plante peuvent être mélangées aux feuilles pour relever le gout d’une salade ou d’une sauce. Quant aux tiges de l’alliaire, elles peuvent être également dégustées en forme de pistou surtout quand elles sont cueillies au printemps. Concernant les graines, elles sont utilisées pour concocter de la moutarde noire.

Usage médicinal de l’alliaria petiolata

L’alliaria petiolata a été longtemps considéré comme une véritable plante médicinale. Il a des propriétés diurétiques qui luttent contre les rhumatismes, l’asthme ou encore la goutte. Voilà pourquoi, il est utilisé en phytothérapie. L’alliaria petiolata peut être également utilisé extérieurement en forme de cataplasme. Il est connu pour ses vertus antiseptiques en soulageant les démangeaisons provoquées par des piqûres d’insectes. Avant de l’utiliser, mieux vaut demander conseil auprès d’un botaniste spécialiste en plantes médicinales. Il saura vous orienter dans la manière de préparer la décoction et l’application du remède naturel sur la partie du corps à traiter.

Pourquoi offrir des bijoux personnalisés pour femme ?
Idée de cadeau à offrir à sa femme : opter pour un bracelet plaqué or