Après un CAP Esthétique, quelles reconversions possibles ?

Esthétique

Parmi les métiers reliés à l’esthétique, la demande de main-d’œuvre qualifiée demeure toujours aussi active. De nombreuses possibilités d’emploi s’offrent aux diplômés pour une reconversion en esthétique.

Quels sont les débouchés du CAP Esthétique ?

Avec cette formation CAP esthétique pour adultes, la personne diplômée a reçu toutes les bases solides pour œuvrer dans l’un des métiers reliés à l’esthétique. Dans une démarche de reconversion en esthétique, elle a obtenu la reconnaissance de son statut de professionnelle de la beauté et les portes de ce domaine lui sont maintenant ouvertes. Elle peut décrocher un emploi salarié comme enseignante dans une école d’esthétique, ou travailler comme conseillère en beauté (dans un institut, un commerce ou à domicile) ou encore en tant que conseillère de vente. Sans oublier des professions telles que maquilleuse, manucuriste-pédicuriste, praticienne dans un gym, aromaticienne, hydrothérapeute, prothésiste ongulaire et autres.

De plus en plus de salons de coiffure engagent des esthéticiennes qualifiées. Une diplômée intéressée à la vente et au service à la clientèle, peut s’orienter vers les parapharmacies ainsi que les entreprises spécialisées dans la distribution de produits cosmétiques et d’hygiène corporelle.

Opter pour une reconversion dans des milieux fascinants

Vous désirez mettre à profit vos connaissances en esthétique dans des environnements de travail plus glamour ? Plus que jamais, des milieux tels que ceux de la mode, du spectacle, de l’audiovisuel et du cinéma considèrent essentiel le rôle des esthéticiennes dans leurs équipes. Leurs connaissances en maquillage et soins pour le visage et le corps en font de véritables conseillères en beauté et en image. Ces secteurs de métiers offrent souvent aux gens qui y collaborent la possibilité de voyager, de s’ouvrir à d’autres cultures tout en croisant des célébrités de la scène ou de l’écran. Des diplômés du CAP Esthétique, Cosmétique, Parfumerie, attirés par le monde des affaires, ouvrent leur propre centre de recherche en cosmétologie et produits de soins. Ils deviennent des références pour l’industrie et la parapharmacie. Les centres de loisirs et de vacances, établissements de tourisme et centres de remise en forme constituent d’autres secteurs qui emploient des esthéticiennes.

Se spécialiser davantage dans l’esthétique

Même si le CAP ECP (Esthétique, Cosmétique, Parfumerie) donnent accès à une activité professionnelle dans ces domaines, certains diplômés souhaitent se spécialiser davantage. Dans leur démarche de reconversion, ils vont, par exemple, décider de compléter un Bac Pro Esthétique Cosmétique Parfumerie ou un Brevet Professionnel Esthétique Cosmétique Parfumerie. Ces formations leur fournissent des outils précieux (gestion, management, ressources humaines, communications), surtout s’ils songent à ouvrir leur propre institut. Il y a aussi le Certificat de Qualification Professionnelle (CPQ), qui propose des cursus moins longs pour se spécialiser dans un secteur de l’esthétique : thalassothérapie, balnéothérapie, thermalisme, soins du visage et relooking, UV, cosmétologie et parfumerie… Il est également possible de suivre une formation de socio-esthéticienne, un domaine idéal pour celles qui désirent se consacrer aux soins esthétiques auprès des malades, des séniors dans une maison de retraite, des handicapés ou des personnes en situation précaire.

Quels sont les métiers les plus rentables dans l’esthétique ?

Même si la plupart des métiers reliés à l’esthétique sont bien rémunérés, certains sont encore plus avantageux à ce niveau. Par exemple, lorsqu’une diplômée devient professeur d’esthétique dans un lycée professionnel ou dans un institut privé ; ou si elle décroche le poste de maquilleuse professionnelle en chef dans un centre de beauté privé, pour le cinéma ou les spectacles vivants. Le coach beauté (aussi appelé « coach en image ») est une activité professionnelle de plus en plus en demande aujourd’hui. Ce métier consiste à conseiller les clients pour les aider à améliorer leur apparence et à se mettre en valeur ; à partager avec eux les techniques de mise en beauté et leur prodiguer des conseils sur leur aspect vestimentaire. Les parfums vous fascinent depuis toujours et vous considérez posséder un odorat bien développé ? La profession de créateur de parfum vous conviendra à merveille. Vous imaginerez et composerez de nouveaux parfums, arômes d’ambiance pour des produits de luxe, arômes alimentaires pour l’industrie et autres réalisations. Si vous souhaitez perfectionner votre art, une formation supplémentaire (licence professionnelle en chimie) vous ouvrira d’autres horizons.

Comme vous pouvez le constater, se reconvertir dans une profession du domaine esthétique, après avoir obtenu votre diplôme CAP Esthétique, comporte plusieurs options intéressantes pour planifier votre avenir. Le plus important est de choisir un environnement de travail qui correspond à vos goûts et votre personnalité.


Problème de serrurerie : quand faire appel à un professionnel ?
Conseil patrimonial : faire appel à un expert