Souscrire une assurance prêt immobilier : le guide

assurance prêt immobilier

Pour financer l’acquisition de votre nouveau logement, vous aurez sans doute recours à un emprunt immobilier. Cet emprunt s’accompagne généralement d’une assurance de prêt immobilier, destinée à vous protéger vous et la banque contre un défaut de paiement et/ou une situation compliquée.

 

Qu’est-ce qu’une assurance de prêt immobilier ?

 

Souscrite au moment de votre emprunt, cette assurance s’engage à rembourser tout ou partie de vos échéances de remboursement si vous n’êtes plus en capacité de le faire. Cette incapacité doit faire suite à des événements précis (prévus au contrat) comme le décès d’un coemprunteur, une perte totale et irréversible de l’autonomie, la perte de votre emploi, etc.

 

L’assurance de prêt immobilier s’accompagne d’un questionnaire de santé

Pour accepter ou non de vous couvrir, l’assureur exigera de vous que vous remplissiez un questionnaire de santé. Cela lui permettra d’évaluer les risques, et le cas échéant, de calculer des surprimes.

 

Les obligations liées à une telle assurance

 

La loi ne vous oblige pas à y avoir recours lors d’un emprunt immobilier. Pour autant, toutes les banques françaises l’imposent, cherchant à se protéger au maximum. Dans la plupart des cas, votre dossier d’emprunt ne pourra être validé que si vous souscrivez au moins à la garantie décès et perte totale et irréversible d’autonomie. Elles sont toutes deux obligatoires si vous avez recours à une telle assurance.

 

Les différentes garanties

 

En plus de ces deux garanties obligatoires, d’autres peuvent vous être proposées. C’est par exemple le cas de la garantie perte d’emploi.

 

La garantie décès

 

Bien que présente dans tous les contrats, cette garantie est le plus souvent conditionnée par un âge limite de garantie. Cela signifie que passé cet âge, vous ne serez plus couvert.

 

La garantie perte totale et irréversible d’autonomie

 

Pour bénéficier de la prise en charge de vos versements par votre assureur vous devez répondre ici à trois conditions :

 

        Vous devez être dans l’impossibilité totale et définitive de travailler,

        Vous devez avoir constamment besoin d’une assistance d’un tiers pour effectuer au moins 3 actes ordinaires de la vie courante (se laver, s’habiller, se nourrir et se déplacer),

        Et ne pas avoir atteint l’âge limite imposé par l’assureur.

 

Une garantie invalidité permanente vous couvre également lorsque vous ne pouvez plus travailler et que votre taux d’incapacité est au moins de 66 %. Ce taux tombe à 33 % pour ce qui est de la garantie couvrant l’incapacité permanente partielle.

 

Bon à savoir : votre contrat peut vous couvrir en cas d’incapacité temporaire de travail
Certains contrats prévoient en effet que l’assurance prenne les versements à sa charge tout le temps de votre arrêt de travail.

 

La garantie perte d’emploi

 

Dans la plupart des cas, vous ne pourrez en bénéficier que si vous avez été licencié et que vous touchez des indemnités de la part de Pôle Emploi. Un délai de carence s’applique ici le plus souvent, ne vous permettant de vous soustraire aux remboursements qu’après un ou plusieurs mois.

 

Avant de vous engager et de souscrire une assurance de prêt immobilier, soyez attentif à toutes les conditions, les franchises et les délais de carence. Ces dernières peuvent avoir leur importance si vous vous trouvez ensuite dans une situation financière difficile.

Faire une estimation immobilière à Paris 16
Construction de maison en Gironde : A qui faire appel ?