Comment construire un environnement de travail sain dans votre entreprise ?

environnement de travail

Saviez-vous que les environnements de travail peuvent fortement affecter la santé des travailleurs ? C’est pourquoi il est essentiel de prendre soin de l’environnement de travail et pour cela, il faut savoir ce qu’est un environnement de travail sain. En effet, selon la 6e enquête européenne sur les conditions de travail, plus de 30 % des travailleurs estiment que leur travail affecte leur santé physique et mentale. Et cela entraîne non seulement des risques pour la santé des employés, mais aussi des pertes pour l’entreprise elle-même. L’OMS considère que « la richesse des entreprises dépend de la santé des travailleurs ».

 

Qu’est-ce qu’un environnement de travail sain ?

Selon diverses études sur la santé et la sécurité concernant l’environnement de travail et l’environnement psychosocial de travail menées par l’OMS, un environnement de travail sain est un environnement dans lequel les travailleurs et les managers collaborent au processus d’amélioration continue afin de protéger la santé, le bien-être et la sécurité des employés. Une atmosphère de travail inappropriée peut entraîner une baisse de la productivité du travail, de l’absentéisme, une faible motivation et un manque d’engagement envers l’entité commerciale.

Un environnement de travail sain est l’un des facteurs les plus importants pour le développement d’une entreprise. Il est essentiel de prêter attention aux éléments qui contribuent ou nuisent au bien-être du travailleur et de son équipe. De nos jours, les gens sont préoccupés par leur épanouissement personnel. Cela implique de travailler dans le secteur qui leur plaît, de développer un projet attrayant et de disposer d’un environnement de travail adéquat pour accomplir leurs tâches quotidiennes. Tous ces aspects sont essentiels pour atteindre le bonheur au travail grâce à un environnement de travail sain.

Ainsi, les responsables d’une organisation doivent être en mesure de surveiller les relations de travail entre leurs subordonnés et d’observer les signes de problèmes professionnels éventuels.

 

Les clés d’un environnement de travail sain

Dans le cadre du Plan d’action mondial pour la santé au travail (2008-2017), l’OMS présente 5 clés pour promouvoir un environnement de travail plus sain. Il est conseillé de suivre ces directives dans l’ordre dans lequel elles sont présentées afin de réussir à optimiser l’environnement de travail :

– Engagement et participation de la direction
Les cadres doivent renforcer leur engagement envers les valeurs de l’organisation. Ils doivent collaborer activement et montrer l’exemple. Sinon, le plan d’action établi ne pourra pas être maintenu dans le temps. Le fait d’avoir une équipe de gestion ou un chef de file engagé et activement impliqué favorise également l’engagement du reste de l’équipe. En outre, il est essentiel de fournir des preuves d’engagement, par le biais d’une politique globale soutenue par l’entreprise, décrivant les initiatives et les actions à entreprendre pour obtenir un environnement de travail sain, et indiquant clairement que celles-ci font partie de la stratégie de base de l’entreprise.

– Participation des employés
Les employés doivent également être impliqués dans les activités menées par l’organisation pour atteindre le succès commercial. Il est conseillé de les impliquer dans la planification, le développement et l’évaluation des projets. Et une fois que vous avez impliqué les travailleurs, n’oubliez pas d’écouter et de prendre en compte leurs opinions, idées et suggestions. Il est conseillé aux travailleurs de disposer d’une forme de système de communication collective, comme des syndicats ou des représentants, car cela peut contribuer à maintenir une communication plus fluide.

– L’éthique des affaires est essentielle
Il est indispensable de créer un environnement de travail qui ne porte pas atteinte à la santé physique ou mentale et au bien-être des travailleurs. Il ne s’agit pas seulement pour l’entreprise de s’y conformer, mais aussi de les faire respecter au sein même de l’organisation.

– Un processus complet pour des résultats optimaux
Une fois les aspects ci-dessus mis en place, il faut s’efforcer de garantir l’efficacité du système de travail par une amélioration continue. Il s’agit d’un processus d’apprentissage qui nécessite différentes ressources et qui n’est pas sans obstacles. Il convient d’analyser la situation et de fixer des objectifs à moyen et long terme.

– Durabilité et intégration
Une fois que les objectifs ont été fixés, qu’il a été accepté qu’il s’agit d’un processus d’amélioration continue et qu’une certaine qualité a été atteinte, il est nécessaire de mesurer toutes les actions, non seulement les résultats commerciaux, mais aussi les aspects humains. Vérifiez ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, mesurez les processus internes, l’apprentissage et le développement professionnel. Les initiatives doivent être intégrées au plan stratégique de l’entreprise, et non confiées à un groupe isolé.

Qu’est-ce qu’un environnement de travail sain ?
Comment obtenir la certification « lieu de travail sain » ?
Maintenant que vous avez compris ce qu’est un environnement de travail sain, vous devez savoir que les entreprises dites saines peuvent demander le certificat d’entreprise saine si elles répondent à une série d’exigences.

 

Les étapes à suivre pour obtenir cette certification sont les suivantes :

 

1. services de conseil
Engagez les services d’un consultant en services pour une entreprise saine. Ce type de société de conseil est chargé d’analyser les aspects détaillés dans les études de l’OMS. Avec les informations mises à jour, un rapport est établi détaillant point par point les aspects à mettre en œuvre pour un environnement de travail sain.

2. Audit
Un audit basé sur le cycle d’amélioration continue est nécessaire pour vérifier le respect des exigences en matière de santé, de bien-être et de participation des travailleurs. Il peut être réalisé de manière totalement indépendante ou en conjonction avec l’audit standard de sécurité au travail (OHSAS 18001).

3. Renforcer un service interne
Mettre en place des services permettant à l’entreprise de bénéficier d’une meilleure santé au travail. Il s’agit probablement de l’étape la plus complexe, car elle consiste à mettre en œuvre les actions recommandées par l’audit. D’autre part, des aspects tels que la création d’un comité chargé de la coordination pour l’obtention de la certification doivent être envisagés. En outre, il convient d’établir les objectifs du programme, de créer la stratégie de communication qui en découle et d’encourager le développement d’un environnement propice à la pratique d’habitudes saines.

4. Demande de certification « entreprise saine »
Enfin, une fois que le processus d’une organisation de travail saine a été établi et mis en pratique, il est temps de demander la certification de lieu de travail sain accréditée par l’OMS.

En définitive, un environnement de travail sain présente de grands avantages pour la santé des travailleurs et favorise grandement la réalisation des objectifs de l’entreprise. Pour atteindre ces objectifs de productivité, les responsables et les employés devront être impliqués dans le processus de planification de l’environnement. Une fois que le processus d’amélioration de l’environnement de travail sain a été mis en œuvre, le certificat de lieu de travail sain peut être demandé à l’OMS. Et, une fois que cela a été obtenu, il est temps de profiter d’un environnement de travail qui sert à protéger la santé et à promouvoir le bien-être et la sécurité de tous les travailleurs de l’entité commerciale.

Comment améliorer les performances commerciales et booster la productivité des équipes ?
L’importance du team building et comment l’organiser