Category archive

SEXÔ

Embrassez qui vous voudrez

Dans la rubrique SEXÔ

Le baiser est un geste tendre, une preuve d’amour, un premier pas. Sa signification n’est pourtant pas la même en fonction de l’endroit. Baiser osé, baiser volé, attention donc où vous le déposez…

– Sur le front : “J’espère que nous sommes ensemble pour toujours”

– Sur le nez : la trahison

– Sur les cheveux : la tendresse

– Sur le menton : la moquerie

– Sur les lèvres : le grand amour

– Dans le cou : la passion

– Sur l’épaule : “Je te veux”

– Sur le pied : la soumission

– Sur la main : le respect ou l’adoration

– Sur l’oreille : le jeu

– Sur la tête : “Tu es tout pour moi”

Certains gestes peuvent également être interprétés par votre partenaire : s’il vous presse par la taille ou vous chatouille la paume de la main, cela peut signifier qu’il vous désire. S’il vous fait du coude, vous presse les doigts ou vous regarde droit dans les yeux, il vous réclame un baiser. Et enfin, s’il vous passe la main sur le front ou place sa tête sur votre épaule, c’est la preuve de l’immense amour qu’il vous porte. A vous de juger…!

Pourquoi les hommes ont-ils des érections le matin ?

Dans la rubrique SEXÔ

Appelées « matins triomphants » par Victor Hugo, les érections matinales touchent la majeure partie des hommes et sont signe dune bonne santé sexuelle. Mais pourquoi les érections surviennent généralement le matin sans raison apparente ? Faut-il sinquiéter si elles nont pas lieu ?

Il est bon de rappeler que l’érection est directement liée au cerveau. C’est lui qui la dirige car il contrôle le système nerveux de l’appareil génital même au repos. Même si elles ont lieu généralement le matin, les érections débutent en fait durant la nuit lors des phases de sommeil paradoxal. Les signaux « d’inhibition » qui maintiennent la verge au repos perdent le contrôle, les muscles lisses se relâchent et les signaux d’excitation prennent le dessus. Les érections matinales ne sont donc pas déclenchées par des facteurs érotiques mais sont le prolongement des érections nocturnes, qui ont lieu 3 à 5 fois par nuit, et se manifestent comme des réflexes neurologiques. Ce phénomène peut également être lié au fait que la vessie soit pleine. Une érection « réflexe » est ainsi provoquée. Il semblerait également que le taux de testostérone matinal soit plus important à ce moment-là ce qui entraînerait une érection.

Au fur et à mesure du temps, et avec l’âge, il est normal que ce phénomène se manifeste de moins en moins. Mais l’absence totale d’érections durant la nuit et au petit matin est soit liée à un problème physiologique dont il faut définir les causes (fatigue, anxiété, stress ou dépression), soit à un dysfonctionnement érectile. En France, un homme sur trois âgé de plus de 40 ans est atteint par des troubles de l’érection et plus de 150 millions d’hommes doivent y faire face dans le monde.

Souriez, vous jouissez !

Dans la rubrique SEXÔ

Pendant l’amour, on se laisse aller au plaisir de la chair. Les yeux dans les yeux, en symbiose. Mais vous êtes-vous déjà demandé quelle tête vous faisiez au moment fatidique ?

Pour permettre aux chercheurs de mener à bien leur étude, une centaine de personnes ont consenti à se filmer pendant leurs ébats afin de décrypter leurs expressions faciales au moment de l’orgasme.

92% avaient les yeux fermés

67% ont ouvert leur bouche (à en perdre la mâchoire…)

48% ont froncé leurs sourcils ou les ont abaissés

44% ont entrouvert leurs lèvres

De plus, certaines personnes ferment leurs yeux en même temps qu’ils ouvrent la bouche soit 36% des personnes atteignant l’orgasme.

Les chercheurs supposent donc que ces expressions du visage sont comme des réflexes à la suite d’une relaxation musculaire en vue de l’orgasme. Nous n’avons donc aucun contrôle sur nos muscles faciaux tout comme lorsque nous souffrons. Rassurez-vous, au-delà de cette ressemblance avec la douleur, l’orgasme est particulièrement bénéfique pour la santé…

Un matelas anti-infidélité

Dans la rubrique SEXÔ

Vous avez des soupçons sur la fidélité de votre partenaire ? Durmet, une société espagnole, a fait dans le cynisme en mettant au point un matelas anti-adultère.

Après plusieurs années d’études et de recherches technologiques fines, l’objet est enfin sorti de terre. Appelé “Smarttress”, ce matelas qui teste la fidélité de votre couple est connecté et équipé d’un système de détection doté d’une vingtaine de capteurs. Ces derniers s’activent dès qu’ils ressentent des mouvements inhabituels dans le lit (en votre absence évidemment), mesurés en fonction de la vitesse, de l’intensité et du nombre de mouvements par minute. Ainsi, en cas d’action considérée comme “suspecte”, votre nouveau matelas-fouine vous envoie une alerte sur votre téléphone mobile vous informant que le lit est utilisé de façon douteuse… A vous de voir si vous assumez d’apprendre l’infidélité de votre partenaire par votre…matelas. Le prix pour être rassuré : la bagatelle de 2 000 euros tout de même !

Le top 3 des signes astrologiques les plus infidèles sont… ?!

-La palme de l’infidélité revient… aux Sagittaires. Les sagittaires sont les champions de l’infidélité ! Assoiffés, ils multiplient les conquêtes pour perfectionner leur jeu. Si vous tombez sur un sagittaire, sachez que vous ne lui manquerez pas ! Le sagittaire se console rapidement.

-Les Gémeaux : deuxième signe le plus infidèle. Beaux-parleurs, les gémeaux sont très ouverts et volages. Ils aiment se sentir désirés et collectionnent les conquêtes… sans jamais s’attacher. Pour eux, plus c’est nouveau et mieux c’est !

-La troisième place du podium est attribuée aux Béliers. Spontanés et impulsifs, ils font très facilement des rencontres. Sauf que… les béliers se lassent vite et passent rapidement à autre chose.

En plus d’être infidèles, les béliers songe d’abord à eux avant de penser aux autres.

 

Vive les chauves

Dans la rubrique SEXÔ

Messieurs, vous qu’y n’avez pas un poil sur le caillou, ne désespérez pas ! Selon des chercheurs de l’université de Pennsylvanie aux Etats-Unis, c’est en tout cas l’atout séduction number one.

Ils sont les meilleurs au lit ?! C’est une théorie scientifique largement réputée, les hommes au crâne rasé ont un taux supérieur de testostérone. Et comme vous le savez sans doute, il s’agit de l’hormone sexuelle masculine. En d’autres termes, si vous en avez marre de la routine avec vos ex et leurs mèches, et que vous attendez avec impatience de grimper aux rideaux, mettez un chauve dans votre lit. Vous verrez, c’est radical !

Et oui… les chauves sont en tête d’un classement qui leur prête aussi plus de confiance en eux et de domination. Pour la majorité d’un panel mixte d’étudiants, ils seraient insaisissables donc plus attirants et aussi plus forts mentalement. Longtemps vus comme fourbes et méchants sur grand écran (Nosferatu, Docteur Denfer dans Austin Powers, Lex Luthor dans Superman, Voldemor dans Harry Potter..la liste est longue), les chauves reviennent sur le devant de la scène côté sex-appeal ! Un autre psychologue américain, de l’université de Floride cette fois-ci, confirme cette tendance en détaillant dans son étude que les hommes sans cheveux sont jugés “plus intelligents, influents, honnêtes et incarnant une grande maturité sociale”. Soit dit en passant, la calvitie ne se vit pas de la même manière suivant qu’elle a été choisie ou subie. Et puis, attention avant de se jeter sur les tondeuses car la boule à zéro vieillirait de quatre ans en moyenne selon cette même étude…

 

Quand le sexe remplace les médicaments

Dans la rubrique SEXÔ

Une partie de galipettes peut parfois s’avérer bien plus efficace qu’un médicament selon de nombreux scientifiques. Véritables alliés santé, les ébats amoureux n’acceptent plus l’excuse de la migraine…

– Le vieillissement : le neuropsychologue David Weeks a réalisé une étude démontrant que les personnes qui avaient une activité sexuelle régulière paraissaient plus jeunes de dix ans par rapport à leur âge réel. 3500 personnes de 18 à 102 ans ont été consultées.

– La remise en forme : et oui, c’est un véritable sport de chambre bon pour le système immunitaire, qui fait travailler tous les muscles du corps et qui brûle davantage de calories.

– La relaxation : si l’excès de stress engendre des troubles sexuels, le sexe réduit quant à lui la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress et aiderait le cerveau à réguler l’anxiété.

– Le sommeil : rien n’est meilleur qu’un orgasme pour bien dormir et retrouver un sommeil réparateur. Une explosion d’endorphines et d’ocytocines entrent en jeu après l’orgasme. D’où ce sentiment de plénitude juste après l’amour…

– L’acné : comme le sexe stimule la circulation sanguine, il vous donnera un teint frais, vous prémunira des poussées d’acné et nettoiera vos pores. Il s’agit toujours de la même hormone : le cortisol. Par ailleurs, des rapports sexuels réguliers permettent aussi de maintenir le bon équilibre des hormones, ce qui favorise la production de collagène.

– Le rhume et la grippe : bien meilleure prescription que les antibiotiques, le sexe procure des anticorps (immunoglobuline A) qui renforcent les défenses immunitaires et aident à lutter contre les virus du rhume ou de la grippe.

La liste est longue ! Les rapports sexuels sont également un puissant antalgique permettant de faire disparaître les migraines (plus d’excuses…), les maux de dos, les douleurs menstruelles, l’incontinence urinaire et permettraient également de réduire le risque de cancer de la prostate. Si avec tout ça, on ne s’y met pas…

 

C’est lui qui ne veut pas…

Dans la rubrique SEXÔ

Nous vous parlions dans une précédente édition des femmes qui navaient pas envie de faire lamour à leur partenaire mais sachez que la baisse de libido existe aussi chez les hommes. Et même si cela reste difficile à entendre, les causes en sont multiples On en a trouvé au moins 7 !

1-La ménopause : et oui… la ménopause de l’homme ou l’andropause existe ! Il s’agit d’une diminution de la production d’hormones masculines. Cette phase qui touche généralement monsieur entre 45 et 65 ans s’accompagne de nombreux symptômes : prise de poids, insomnie voir nervosité. Les érections sont moins fortes et l’on peut connaître une baisse du désir.

2-La pornographie : Source d’excitation, la pornographie peut aussi être un tue-l’amour quand les films sont visionnés trop souvent ou lorsqu’ils provoquent un complexe.

3-Le manque daffection : libido en berne ? Votre chéri ne se sent peut être pas désiré et finit par perdre l’envie. Un petit câlin et c’est reparti…

4-Le déficit en testostérone : généralement suivi de troubles de l’humeur, de troubles physiques (perte de pilosité…) ou de troubles sexuels, le déficit en testostérone est plus fréquent chez les hommes âgés de plus de 45 ans.

5-La maladie ou les allergies : diabète, cancer, hypertension, allergies ou dépression impactent fortement la santé sexuelle des hommes. N’hésitez pas à en parler avec lui.

6-Les soucis du quotidien : problèmes financiers, familiaux ou sociaux, les scénarios sont multiples et peuvent engendrer une baisse soudaine du désir. Là aussi, n’hésitez pas à en discuter en couple pour tenter de relativiser les choses et de le réconforter.

7-La masturbation : comme la pornographie, si elle est pratiquée de manière abusive, la masturbation peut nuire à la vie sexuelle d’un couple. Une fois en situation des problèmes d’érection peuvent se manifester.

Misez sur les zones érogènes

Dans la rubrique SEXÔ

Faire monter la température, décupler son plaisir, rien de tel que des caresses, des baisers ciblés, intenses, torrides et si excitants ….

Les zones érogènes – ces parties du corps qui provoquent une excitation sexuelle – sont là pour nous le rappeler. Elles sont différentes entre les hommes et les femmes, elles dépendent de chacun et doivent être développées. Alors un petit mémo, c’est toujours ça de pris…

Trois types de zones ont été répertoriées :

-Les zones primaires, celles qui sont susceptibles de déclencher un orgasme le plus rapidement : le clitoris et le vagin chez la femme et le gland et la verge chez l’homme.

-Les zones secondaires, celles qui contribuent à l’apparition et à la montée du plaisir : les fesses, les lèvres, le périnée et les mamelons chez la femme. Pour l’homme, il peut s’agir des bourses, de l’intérieur des cuisses et des tétons.

– Les zones potentielles dépendent quant à elle de chacun. Leur but a davantage une dimension érotique. Elles peuvent être la nuque, le lobe d’oreille ou le creux des hanches.

N’oubliez pas qu’après l’orgasme, ces zones peuvent devenir très sensibles voire douloureuses et qu’il est bon de respecter une courte période dite “réfractaire” avant de s’y remettre. Cela est du à leur hypersensibilité qui a été développée. On attend avant de s’y remettre donc !

 

Vive le sexto

Dans la rubrique SEXÔ

Une étude américaine (DrEd) a été menée récemment pour connaître l’incidence des sextos sur la vie sexuelle des couples.

Rappelons que le sexto est ce petit message qu’on envoie accompagné d’une photo érotique (ou d’une partie de son corps). 2000 personnes ont ainsi été questionnées en Europe et aux Etats-Unis. On y apprend d’abord que le phénomène ne touche pas seulement les jeunes (33%) mais aussi les quadras (22%) et que les Américains en sont plus friands que les Européens. Dans la plupart des cas, ces messages visent un partenaire sérieux. Toutefois, certains participants ont avoué envoyer des sextos à des relations occasionnelles ou même à de nouveaux partenaires.

Quant à l’incidence sur la vie de couple, les chercheurs ont découvert que les personnes adeptes de ces messages déclaraient avoir une vie sexuelle plus épanouie. Pimenter la vie de couple qui devient morose, pourquoi pas. Attention cependant à prendre vos précautions et à passer par des applications sécurisées type Rumuki. La pratique peut servir de vengeance…

Quatre positions anti mal de dos

Dans la rubrique SEXÔ

Mesdames, votre mal de dos vous empêche de profiter des câlins ? Pani Pwoblem, le kamasutra regorge de positions confortables, passives qui n’infligent pas de torsions à la colonne vertébrale. Petite sélection…

Le missionnaire : couchée sur le dos, jambes écartées, on plie les genoux ou on les tend. Un grand classique mais idéal pour des galipettes tout en tendresse.

La levrette : à quatre pattes, mains bien à plat, votre partenaire se glisse derrière et vous tient par les hanches. Vous pouvez également mettre un gros coussin sur votre ventre pour plus de confort.

Les cuillères, “la position des paresseux”. On se couche sur le flanc et on remonte bien les genoux vers le menton. Une position parfaite en cas de lombalgie !

L’angle droit : table, machine à laver, bureau… on se couche sur une surface bien plane et on se tient au bord pour ne pas glisser. Vous évitez ainsi l’effet gainage sur le muscle qui fait le lien entre la cuisse et les lombaires. Attention, cette position est a tester que si vous êtes sûrs de pouvoir vous relever…

Et si la douleur est trop vive, on arrête et on prend rendez-vous chez le médecin quand même…

Aller en Haut