Category archive

SEXÔ

Les sextoys, les hommes aussi…

Dans la rubrique SEXÔ

Et oui, les jouets sexuels, plus communément appelés sextoys, ne sont pas réservés qu’aux femmes. Il est loin le temps où on se pouffait devant le canard vibromasseur. Aujourd’hui les entreprises tentent de regorger d’inventivité pour apporter à ces messieurs autre chose que l’éternelle poupée gonflable… Tenga Egg, Fleshlight…Tour d’horizon de ces objets étranges qui – quoi qu’on en pense – sont de plus en plus prisés.

Les anneaux péniens qui maintiennent l’érection et retardent l’éjaculation. De nombreux modèles, design et prix dans les boutiques spécialisées ! Ce sont en général les plus prisés par les couples qui veulent pimenter leur vie sexuelle. Un des plus connus : le Feshlight : un long tube dans lequel on insère son pénis, qui reproduit les sensations d’un vagin, d’un anus ou d’une bouche…

Les masturbateurs, moins prisés, qui fonctionnent avec ou sans télécommande. Beaucoup de célibataires les utilisent, mais pas que !

Les masseurs prostatiques pour le plaisir anal, qui ont le vent en poupe. Malgré le mystère et les tabous qui règnent autour de cette pratique, la protaste est considérée comme le siège du plaisir masculin.

Le plus difficile est désormais de s’affranchir des idées reçues, des clichés et de se lancer…si l’envie vous y prend !

Le blanchiment de pénis, nouvelle mode absurde en Thaïlande

Dans la rubrique SEXÔ

Non vous ne rêvez pas, certains hommes à Bangkok ont décidé de faire appel à la chirurgie esthétique pour se faire blanchir le pénis contre plusieurs centaines de dollars.

Cela fait quelques années déjà que les Thaïlandais et Thaïlandaises font de la blancheur une obsession. Le teint pâle, les aisselles, le pubis et maintenant le pénis de ces messieurs donc. Et cette idée complètement tordue vient du très sérieux Lelux Hospital, un établissement privé de chirurgie esthétique situé à Bangkok qui fait appel à la technique du laser pour dépigmenter la peau de cette partie du corps.

Selon la radio anglaise BBC et le quotidien Libération qui ont enquêté sur le sujet, la clinique recevrait près d’une trentaine de clients par mois et la tendance ne ferait que prendre de l’ampleur. D’autres cliniques proposent désormais cette intervention. A tel point que le Ministère de la Santé a du communiquer sur les dangers potentiels de cet acte : douleurs, inflammation, cicatrice, lésions, troubles de l’appareil génital… Une alerte qui pour l’instant n’a pas l’air d’être prise au sérieux.

Tous obsédés par le sexe ?

Dans la rubrique SEXÔ

Si l’esprit coquin est souvent vu comme un “pêché” masculin, les femmes n’ont pas de quoi s’enhardir. Une récente étude américaine* vient en effet de prouver que les femmes penseraient au sexe au moins une fois par heure (soit plus de 18 fois par jour…). C’est toujours moins que leurs hommes (toutes les 28 minutes à raison donc de 34 fois par jour) mais cela permet de remettre les pendules à l’heure.

On veut manger, dormir et faire l’amour
L’étude s’est ainsi basée sur plus de 280 étudiants âgés de 18 à 25 ans, de l’université de l’Ohio et a permis de démontrer que la pensée du sexe venait bien avant celle du sommeil ou de la faim.

Ainsi, l’envie de dormir se manifesterait toutes les 33 minutes chez les hommes (contre 62 minutes chez les femmes) et l’envie de manger toutes les 38 minutes (contre 72 pour la gente féminine).

On ne casse donc pas de clichés en disant que tout au long d’une journée, les hommes ne pensent qu’à manger, dormir et faire l’amour.

Mais cette même étude affirme que quand les femmes pensent à une relation érotique, elles sont 59% à fantasmer sur leur…ex. À chacun ses faiblesses !

En somme, tout le monde pense au sexe, et pas de la manière la plus raisonnable qu’il soit…

*Etude réalisée par IllicitEncounters.com, site de rencontres extra-conjugaux en Angleterre.

Quatre formes de pénis et à chacun son petit plus…

Dans la rubrique SEXÔ

Souvenez-vous de Pierre Perret et de sa célèbre chanson sur le zizi. Et oui, il y en a des durs, des mous, des touffus, des joufflus, des grands ridés, des Mont Pelé…

Si on imagine bien que les pénis sont tous différents, un gynécologue américain a tout de même entrepris une classification en déterminant le type de chacun et leurs atouts. On ne parle nullement ici de leur taille, mais de leur forme…

– Le crayon : le plus courant : uniforme dans sa longueur, il se distingue par un gland étroit et pointu. Il s’adapte globalement à toutes les positions et permet une pénétration douce et sans douleur.

– Le champignon : couronné d’un gland beaucoup plus gros que le reste de son corps, la pénétration serait plus délicate. 20% des hommes en serait pourvus.

– La banane : épais sur la longueur, il possède un gland et une base plus fin. C’est le type de sexe masculin le plus répandu, après le pénis en forme de crayon.

– La courbée : environ 10 à 20% des hommes ont un pénis qui se courbe légèrement, « d’environ cinq à dix degrés », ce qui facilite l’accès au point G. Mais attention, l’inclinaison peut parfois constituer une gêne pour les deux partenaires.

Le gynécologue rappelle qu’il existe une infinie variation de pénis. “Il y a ceux qui sont aussi flasques longs que tendus ou qui manifestent une vraie différence de tailles, circoncis ou non, qui fonctionnent bien ou pas.” Quoiqu’il en soit, pas de forme idéale pour les partenaires qui ne regarde ni la forme, ni la taille mais plutôt “l’aspect général”. De quoi en décomplexer plus d’un lorsqu’ils regardent un film pornographique…

En 2018, réalisez vos fantasmes !

Dans la rubrique SEXÔ

Mmmmmm.fr, un site internet dédiée aux fantasmes féminins révèle que 94% des femmes interrogées voudraient accomplir leur fantasme au moins une fois dans leur vie. La nouvelle année qui commence est peut-être l’occasion…. Alors découvrez le top 10 !

Avec au moins deux partenaires
C’est le fantasme numéro 1 des femmes. 42% de celles interrogées seraient prêtes à faire l’amour avec deux hommes ou plus. 40% d’entre elles fantasment sur des plans à plusieurs.

Dans un lieu public
18% des femmes sondées admettent préférer faire l’amour dans un lieu public. La peur de se faire surprendre augmente l’adrénaline, ce qui facilite l’excitation. Que ce soit au ciné, dans un parc ou même dans des toilettes publiques…

Dans les transports
Elles sont 17% à admettre préférer faire l’amour dans les moyens de transports. Montez au septième ciel dans un avion, c’est cliché mais très demandé… !

Sous la pluie
27% des femmes sont stimulées par le mauvais temps. Le baiser sous la pluie au cinéma en a donc titillé plus d’une.

Avec une femme
Selon l’étude, 4 femmes sur 10 veulent essayer avec une femme.

Les hommes en uniforme
14% des femmes interrogées fantasment sur les hommes en uniforme. Les policiers et les pompiers ont la cote. Alors messieurs, endossez le costume pendant vos ébats amoureux.

Sur la plage
10% des femmes interrogées aimeraient faire l’amour à la plage. Et les plages ici, ce n’est pas ce qui manque.

Etre dominée
67% des femmes préfèrent être soumises contre 33% qui veulent être dominées. Prendre le contrôle ou être dominée ? A vous de choisir !

Avec un inconnu
1 femme sur 4 souhaiterait faire l’amour avec un inconnu. Un amour de vacances, un homme séduisant rencontré lors d’une soirée ou dans un café? Peu importe du moment qu’il soit mystérieux…

Faire l’amour la nuit
Du classique. L’enquête révèle que les femmes préfèrent faire l’amour de manière traditionnelle (39%) avec leur chéri (15%).  Ceci prouve que les femmes restent d’éternelles romantiques.

Le Bébé Nwel, mythe ou réalité ?

Dans la rubrique SEXÔ

Beaucoup de vos proches fêtent leur anniversaire en août ou septembre ? Étrange non ?! Si vous décomptez neuf mois, vous arrivez pendant la période des fêtes de fin dannée. Pourquoi est-ce la saison propice pour concevoir un enfant ?

On sait déjà que les couples ont généralement plus de relations sexuelles en hiver. Mais, d’après une enquête publiée dans le très sérieux journal “Obstetrics and gynaecology”, les bébés de Noël ont une explication biologique. En effet, cette hausse des grossesses serait due à la qualité du sperme des hommes et la réceptivité des ovules. En métropole par exemple, des changements brutaux de températures et de luminosité ainsi que des journées plus courtes influeraient.

Selon une autre étude britannique, relayée par le Daily Mail cette fois, les femmes sont également plus susceptibles d’oublier leur pilule contraceptive (qui au passage fête ses 50 ans d’existence légale ce mois-ci) durant la période des fêtes, entre la dinde du 24 et les cotillons du 31 en somme. Mais la nuit de tous les oublis se situe plutôt le jour de l’an. Chaque année, sur les 800 000 naissances enregistrées dans le pays, on observe un net pic constaté au mois de septembre.

C’est même plus de la moitié des femmes qui risquent une grossesse (pas forcément désirée) à la période de Noël. En cause, la consommation d’alcool excessive, l’agitation et le stress des préparatifs, les fermetures de pharmacies durant cette période et enfin les vacances où l’on oublie parfois de prendre le nécessaire dans sa valise… Alors attention si vous ne vous sentez pas prêts !

Embrassez qui vous voudrez

Dans la rubrique SEXÔ

Le baiser est un geste tendre, une preuve d’amour, un premier pas. Sa signification n’est pourtant pas la même en fonction de l’endroit. Baiser osé, baiser volé, attention donc où vous le déposez…

– Sur le front : “J’espère que nous sommes ensemble pour toujours”

– Sur le nez : la trahison

– Sur les cheveux : la tendresse

– Sur le menton : la moquerie

– Sur les lèvres : le grand amour

– Dans le cou : la passion

– Sur l’épaule : “Je te veux”

– Sur le pied : la soumission

– Sur la main : le respect ou l’adoration

– Sur l’oreille : le jeu

– Sur la tête : “Tu es tout pour moi”

Certains gestes peuvent également être interprétés par votre partenaire : s’il vous presse par la taille ou vous chatouille la paume de la main, cela peut signifier qu’il vous désire. S’il vous fait du coude, vous presse les doigts ou vous regarde droit dans les yeux, il vous réclame un baiser. Et enfin, s’il vous passe la main sur le front ou place sa tête sur votre épaule, c’est la preuve de l’immense amour qu’il vous porte. A vous de juger…!

Pourquoi les hommes ont-ils des érections le matin ?

Dans la rubrique SEXÔ

Appelées « matins triomphants » par Victor Hugo, les érections matinales touchent la majeure partie des hommes et sont signe dune bonne santé sexuelle. Mais pourquoi les érections surviennent généralement le matin sans raison apparente ? Faut-il sinquiéter si elles nont pas lieu ?

Il est bon de rappeler que l’érection est directement liée au cerveau. C’est lui qui la dirige car il contrôle le système nerveux de l’appareil génital même au repos. Même si elles ont lieu généralement le matin, les érections débutent en fait durant la nuit lors des phases de sommeil paradoxal. Les signaux « d’inhibition » qui maintiennent la verge au repos perdent le contrôle, les muscles lisses se relâchent et les signaux d’excitation prennent le dessus. Les érections matinales ne sont donc pas déclenchées par des facteurs érotiques mais sont le prolongement des érections nocturnes, qui ont lieu 3 à 5 fois par nuit, et se manifestent comme des réflexes neurologiques. Ce phénomène peut également être lié au fait que la vessie soit pleine. Une érection « réflexe » est ainsi provoquée. Il semblerait également que le taux de testostérone matinal soit plus important à ce moment-là ce qui entraînerait une érection.

Au fur et à mesure du temps, et avec l’âge, il est normal que ce phénomène se manifeste de moins en moins. Mais l’absence totale d’érections durant la nuit et au petit matin est soit liée à un problème physiologique dont il faut définir les causes (fatigue, anxiété, stress ou dépression), soit à un dysfonctionnement érectile. En France, un homme sur trois âgé de plus de 40 ans est atteint par des troubles de l’érection et plus de 150 millions d’hommes doivent y faire face dans le monde.

Souriez, vous jouissez !

Dans la rubrique SEXÔ

Pendant l’amour, on se laisse aller au plaisir de la chair. Les yeux dans les yeux, en symbiose. Mais vous êtes-vous déjà demandé quelle tête vous faisiez au moment fatidique ?

Pour permettre aux chercheurs de mener à bien leur étude, une centaine de personnes ont consenti à se filmer pendant leurs ébats afin de décrypter leurs expressions faciales au moment de l’orgasme.

92% avaient les yeux fermés

67% ont ouvert leur bouche (à en perdre la mâchoire…)

48% ont froncé leurs sourcils ou les ont abaissés

44% ont entrouvert leurs lèvres

De plus, certaines personnes ferment leurs yeux en même temps qu’ils ouvrent la bouche soit 36% des personnes atteignant l’orgasme.

Les chercheurs supposent donc que ces expressions du visage sont comme des réflexes à la suite d’une relaxation musculaire en vue de l’orgasme. Nous n’avons donc aucun contrôle sur nos muscles faciaux tout comme lorsque nous souffrons. Rassurez-vous, au-delà de cette ressemblance avec la douleur, l’orgasme est particulièrement bénéfique pour la santé…

Un matelas anti-infidélité

Dans la rubrique SEXÔ

Vous avez des soupçons sur la fidélité de votre partenaire ? Durmet, une société espagnole, a fait dans le cynisme en mettant au point un matelas anti-adultère.

Après plusieurs années d’études et de recherches technologiques fines, l’objet est enfin sorti de terre. Appelé “Smarttress”, ce matelas qui teste la fidélité de votre couple est connecté et équipé d’un système de détection doté d’une vingtaine de capteurs. Ces derniers s’activent dès qu’ils ressentent des mouvements inhabituels dans le lit (en votre absence évidemment), mesurés en fonction de la vitesse, de l’intensité et du nombre de mouvements par minute. Ainsi, en cas d’action considérée comme “suspecte”, votre nouveau matelas-fouine vous envoie une alerte sur votre téléphone mobile vous informant que le lit est utilisé de façon douteuse… A vous de voir si vous assumez d’apprendre l’infidélité de votre partenaire par votre…matelas. Le prix pour être rassuré : la bagatelle de 2 000 euros tout de même !

Le top 3 des signes astrologiques les plus infidèles sont… ?!

-La palme de l’infidélité revient… aux Sagittaires. Les sagittaires sont les champions de l’infidélité ! Assoiffés, ils multiplient les conquêtes pour perfectionner leur jeu. Si vous tombez sur un sagittaire, sachez que vous ne lui manquerez pas ! Le sagittaire se console rapidement.

-Les Gémeaux : deuxième signe le plus infidèle. Beaux-parleurs, les gémeaux sont très ouverts et volages. Ils aiment se sentir désirés et collectionnent les conquêtes… sans jamais s’attacher. Pour eux, plus c’est nouveau et mieux c’est !

-La troisième place du podium est attribuée aux Béliers. Spontanés et impulsifs, ils font très facilement des rencontres. Sauf que… les béliers se lassent vite et passent rapidement à autre chose.

En plus d’être infidèles, les béliers songe d’abord à eux avant de penser aux autres.

 

Vive les chauves

Dans la rubrique SEXÔ

Messieurs, vous qu’y n’avez pas un poil sur le caillou, ne désespérez pas ! Selon des chercheurs de l’université de Pennsylvanie aux Etats-Unis, c’est en tout cas l’atout séduction number one.

Ils sont les meilleurs au lit ?! C’est une théorie scientifique largement réputée, les hommes au crâne rasé ont un taux supérieur de testostérone. Et comme vous le savez sans doute, il s’agit de l’hormone sexuelle masculine. En d’autres termes, si vous en avez marre de la routine avec vos ex et leurs mèches, et que vous attendez avec impatience de grimper aux rideaux, mettez un chauve dans votre lit. Vous verrez, c’est radical !

Et oui… les chauves sont en tête d’un classement qui leur prête aussi plus de confiance en eux et de domination. Pour la majorité d’un panel mixte d’étudiants, ils seraient insaisissables donc plus attirants et aussi plus forts mentalement. Longtemps vus comme fourbes et méchants sur grand écran (Nosferatu, Docteur Denfer dans Austin Powers, Lex Luthor dans Superman, Voldemor dans Harry Potter..la liste est longue), les chauves reviennent sur le devant de la scène côté sex-appeal ! Un autre psychologue américain, de l’université de Floride cette fois-ci, confirme cette tendance en détaillant dans son étude que les hommes sans cheveux sont jugés “plus intelligents, influents, honnêtes et incarnant une grande maturité sociale”. Soit dit en passant, la calvitie ne se vit pas de la même manière suivant qu’elle a été choisie ou subie. Et puis, attention avant de se jeter sur les tondeuses car la boule à zéro vieillirait de quatre ans en moyenne selon cette même étude…

 

Quand le sexe remplace les médicaments

Dans la rubrique SEXÔ

Une partie de galipettes peut parfois s’avérer bien plus efficace qu’un médicament selon de nombreux scientifiques. Véritables alliés santé, les ébats amoureux n’acceptent plus l’excuse de la migraine…

– Le vieillissement : le neuropsychologue David Weeks a réalisé une étude démontrant que les personnes qui avaient une activité sexuelle régulière paraissaient plus jeunes de dix ans par rapport à leur âge réel. 3500 personnes de 18 à 102 ans ont été consultées.

– La remise en forme : et oui, c’est un véritable sport de chambre bon pour le système immunitaire, qui fait travailler tous les muscles du corps et qui brûle davantage de calories.

– La relaxation : si l’excès de stress engendre des troubles sexuels, le sexe réduit quant à lui la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress et aiderait le cerveau à réguler l’anxiété.

– Le sommeil : rien n’est meilleur qu’un orgasme pour bien dormir et retrouver un sommeil réparateur. Une explosion d’endorphines et d’ocytocines entrent en jeu après l’orgasme. D’où ce sentiment de plénitude juste après l’amour…

– L’acné : comme le sexe stimule la circulation sanguine, il vous donnera un teint frais, vous prémunira des poussées d’acné et nettoiera vos pores. Il s’agit toujours de la même hormone : le cortisol. Par ailleurs, des rapports sexuels réguliers permettent aussi de maintenir le bon équilibre des hormones, ce qui favorise la production de collagène.

– Le rhume et la grippe : bien meilleure prescription que les antibiotiques, le sexe procure des anticorps (immunoglobuline A) qui renforcent les défenses immunitaires et aident à lutter contre les virus du rhume ou de la grippe.

La liste est longue ! Les rapports sexuels sont également un puissant antalgique permettant de faire disparaître les migraines (plus d’excuses…), les maux de dos, les douleurs menstruelles, l’incontinence urinaire et permettraient également de réduire le risque de cancer de la prostate. Si avec tout ça, on ne s’y met pas…

 

C’est lui qui ne veut pas…

Dans la rubrique SEXÔ

Nous vous parlions dans une précédente édition des femmes qui navaient pas envie de faire lamour à leur partenaire mais sachez que la baisse de libido existe aussi chez les hommes. Et même si cela reste difficile à entendre, les causes en sont multiples On en a trouvé au moins 7 !

1-La ménopause : et oui… la ménopause de l’homme ou l’andropause existe ! Il s’agit d’une diminution de la production d’hormones masculines. Cette phase qui touche généralement monsieur entre 45 et 65 ans s’accompagne de nombreux symptômes : prise de poids, insomnie voir nervosité. Les érections sont moins fortes et l’on peut connaître une baisse du désir.

2-La pornographie : Source d’excitation, la pornographie peut aussi être un tue-l’amour quand les films sont visionnés trop souvent ou lorsqu’ils provoquent un complexe.

3-Le manque daffection : libido en berne ? Votre chéri ne se sent peut être pas désiré et finit par perdre l’envie. Un petit câlin et c’est reparti…

4-Le déficit en testostérone : généralement suivi de troubles de l’humeur, de troubles physiques (perte de pilosité…) ou de troubles sexuels, le déficit en testostérone est plus fréquent chez les hommes âgés de plus de 45 ans.

5-La maladie ou les allergies : diabète, cancer, hypertension, allergies ou dépression impactent fortement la santé sexuelle des hommes. N’hésitez pas à en parler avec lui.

6-Les soucis du quotidien : problèmes financiers, familiaux ou sociaux, les scénarios sont multiples et peuvent engendrer une baisse soudaine du désir. Là aussi, n’hésitez pas à en discuter en couple pour tenter de relativiser les choses et de le réconforter.

7-La masturbation : comme la pornographie, si elle est pratiquée de manière abusive, la masturbation peut nuire à la vie sexuelle d’un couple. Une fois en situation des problèmes d’érection peuvent se manifester.

Misez sur les zones érogènes

Dans la rubrique SEXÔ

Faire monter la température, décupler son plaisir, rien de tel que des caresses, des baisers ciblés, intenses, torrides et si excitants ….

Les zones érogènes – ces parties du corps qui provoquent une excitation sexuelle – sont là pour nous le rappeler. Elles sont différentes entre les hommes et les femmes, elles dépendent de chacun et doivent être développées. Alors un petit mémo, c’est toujours ça de pris…

Trois types de zones ont été répertoriées :

-Les zones primaires, celles qui sont susceptibles de déclencher un orgasme le plus rapidement : le clitoris et le vagin chez la femme et le gland et la verge chez l’homme.

-Les zones secondaires, celles qui contribuent à l’apparition et à la montée du plaisir : les fesses, les lèvres, le périnée et les mamelons chez la femme. Pour l’homme, il peut s’agir des bourses, de l’intérieur des cuisses et des tétons.

– Les zones potentielles dépendent quant à elle de chacun. Leur but a davantage une dimension érotique. Elles peuvent être la nuque, le lobe d’oreille ou le creux des hanches.

N’oubliez pas qu’après l’orgasme, ces zones peuvent devenir très sensibles voire douloureuses et qu’il est bon de respecter une courte période dite “réfractaire” avant de s’y remettre. Cela est du à leur hypersensibilité qui a été développée. On attend avant de s’y remettre donc !

 

Vive le sexto

Dans la rubrique SEXÔ

Une étude américaine (DrEd) a été menée récemment pour connaître l’incidence des sextos sur la vie sexuelle des couples.

Rappelons que le sexto est ce petit message qu’on envoie accompagné d’une photo érotique (ou d’une partie de son corps). 2000 personnes ont ainsi été questionnées en Europe et aux Etats-Unis. On y apprend d’abord que le phénomène ne touche pas seulement les jeunes (33%) mais aussi les quadras (22%) et que les Américains en sont plus friands que les Européens. Dans la plupart des cas, ces messages visent un partenaire sérieux. Toutefois, certains participants ont avoué envoyer des sextos à des relations occasionnelles ou même à de nouveaux partenaires.

Quant à l’incidence sur la vie de couple, les chercheurs ont découvert que les personnes adeptes de ces messages déclaraient avoir une vie sexuelle plus épanouie. Pimenter la vie de couple qui devient morose, pourquoi pas. Attention cependant à prendre vos précautions et à passer par des applications sécurisées type Rumuki. La pratique peut servir de vengeance…

Aller en Haut