Category archive

Astuces

L’igname sauvage, ses bienfaits, ses dangers

Dans la rubrique Astuces

Il y a plus de 600 espèces d’ignames. Ici, on vous parle de l’igname sauvage, également appelé “igname velu” qu’on utilise comme plante médicinale depuis des siècles et des siècles.

– Traitement des rhumatismes et analgésique local. En usage externe.

– Soulage les règles douloureuses et la ménopause : la plante qui contient de nombreux antioxydants serait notamment une source de progestérone, mais aucune étude ne vient le confirmer.

– “L’herbe à colique” régule également le transit comme son surnom l’indique. Contre les troubles digestifs, il est conseillé de faire bouillir 1 à 2 grammes de rhizome par tasse pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer. Vous pouvez boire jusqu’à deux tasses par jour.

Attention cependant car l’igname sauvage est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes ou souffrant d’une maladie hormono-dépendante telle que le cancer du sein, des ovaires, de l’utérus… Les Aztèques se servaient d’ailleurs de la racine d’igname sauvage comme un régulateur de grossesse, l’ancêtre de la pilule contraceptive en somme…

Ces aliments anti-migraine

Dans la rubrique Astuces

Si vous souffrez régulièrement de maux de tête, sachez que vous n’êtes pas seul. Environ 12% des adultes connaissent des épisodes de migraines et cela touche principalement les femmes. Il peut s’agir du stress, des menstruations, des changements hormonaux ou d’un problème de foie par exemple. Alors pas de recette miracle mais voici quelques aliments que vous pourrez privilégier dans votre alimentation…

-Côté légumes : les épinards, les brocolis, les asperges, les navets, les champignons sont efficaces car ils contiennent de la vitamine B, un nutriment qui augmente le niveau de sérotonine dans l’organisme et qui permet de diminuer la douleur.

-Côté épices : le gingembre car il est un analgésique naturel. Rien de tel qu’un thé au gingembre pour soigner vos vilaines migraines.

-Côté plantes : la menthe ou le tilleul sont des puissants sédatifs. Ils peuvent également être consommé sous forme d’infusions (toutes les cinq heures).

-Côté poisson : le saumon, la morue, la sardine, la truite, bref tout les poissons gras riches en oméga 3.

Mais aussi le café, les noix, les lentilles, les pommes de terre et même..le café ! Parmi tous ces ingrédients, il y en a bien un qui fera votre bonheur.

Pimentez sans culpabiliser !

Dans la rubrique Astuces

Focus cette semaine sur un ingrédient dont certaines personnes en raffolent et qui agrémente nos plats. Vous pensez à quoi ? Au piment, c’est évident…!

La vertu première du piment est la capsaïcine, un composé chimique qui provoque la sensation de brûlure sur nos lèvres. Et la capsaïcine a de nombreux bienfaits :

– Elle diminue l’appétit et augmente la sensation de satiété

– Elle brûle les graisses et aide à la digestion (soulage aussi les douleurs d’estomac)

– Elle joue sur l’inflammation, la sueur et les convulsions

– Elle peut détruire certaines cellules cancéreuses (pancréas, poumon, prostate)

Le piment en règle générale est également riche en antioxydants, en oligo-éléments et protège nos cellules des radicaux libres. Il est riche en vitamines et a donc de nombreuses actions sur la peau, les voies respiratoires, les os, le système nerveux et cardio-vasculaire. Enfin, il soulage l’arthrose, l’arthrite et les rhumatismes.

Bref, le piment c’est important mais attention car consommé à trop fortes doses, il peut donner l’effet inverse et augmenter le risque de cancer de l’estomac. Ne l’appliquez pas non plus directement sur la peau, sur une plaie ou une inflammation.

Autre conseil, si vous avez la bouche en feu, pas d’eau (la capsaïne n’est pas soluble dans l’eau) mais avalez plutôt des matières grasses telles que le fromage ou l’huile d’olive.

Manger cru, quels bienfaits, quels dangers ?

Dans la rubrique Astuces

Mini concombre, sushi, tartare et autres carpaccios, le cru est devenu un grand…cru, ces derniers temps. Mais cette mode est-elle forcément meilleure pour notre santé ?

– Vitamines conservées et efforts de digestion
Les vitamines et les sels minéraux détruits par la cuisson sont préservés dès lors que vous mangez un aliment cru comme un poisson. Il en est de même pour la qualité des graisses, puisqu’il n’y a pas de dégradation liée à la cuisson. Autre avantage : les aliments crus demandent plus d’effort à l’estomac pour la digestion. La sensation de satiété arrive donc plus rapidement. Attention toutefois si vous avez les intestins fragiles, certains nutriments irritants n’étant pas détruits par la cuisson, la digestion risque d’être plus difficile.

– Préserver sa ligne
Les sushis par exemple, se préparent sans adjonction de matières grasses : ni huile, ni beurre. Pour les crudités, évitez de les noyer dans la vinaigrette. Tout comme vous prendrez soin de bien égoutter votre carpaccio — qui baigne dans l’huile d’olive — avant de le manger…

– Attention aux salmonelles
Redoublez de prudence. Les aliments crus exigent de votre part une hygiène irréprochable, que ce soit pour les mains bien sûr, mais aussi pour les planches à découper, le réfrigérateur… Assurez-vous également de la fraîcheur des poissons et des viandes. Car la cuisson permet de détruire les germes pathogènes et limite ainsi les risques d’intoxication. Le consommateur ne doit pas garder plus de deux jours un poisson cru dans son réfrigérateur.  Le risque principal est en effet de voir se développer des salmonelles.

– Attention à l’anisakis
Les amateurs de poisson cru se méfieront du redoutable anisakis. Ce parasite, qui infeste beaucoup de poissons pélagiques, est à l’origine de violentes douleurs gastriques et de manifestations allergiques. Le meilleur moyen de l’éliminer est de congeler le poisson destiné à être mangé cru. Rassurez-vous de nombreux professionnels de la restauration connaissent cette technique et la mettent en œuvre.

Après les fêtes, on se détox

Dans la rubrique Astuces

Si les repas de fête font plaisir, ils ne sont pas toujours une sinécure pour l’organisme. Notre système digestif en prend un sacré coup. Alors passées les fêtes, on se détox avec ces cinq aliments…

– Les légumes verts : ils permettent de traiter l’acidité dans l’alimentation et sont riches en fibres. Les légumes verts agissent comme des véritables aides à la digestion et faciliteront votre transit.

– Le citron : grand classique de la détox, le citron va vous permettre de faire le ménage dans votre corps, notamment au niveau hépatique. Il favorise le transit, élimine les toxines et renforce le système immunitaire.

– Le radis noir : pas toujours facile à trouver, le radis a de nombreux bienfaits. Ce légume noir comme le charbon à la char blanche contient des molécules antiseptiques et antibactériennes très intéressantes. Il est également source de vitamine C.

Le kiwi : véritable source de vitamine C, le kiwi possède aussi une bonne dose de cuivre, de magnésium, de potassium, de vitamine B9 et K. Grâce à ses antioxydants et sa teneur en fibres solubles, c’est un fruit efficace pour faciliter la digestion et lutter contre la constipation.

– L’ail : c’est un anti-inflammatoire et un antioxydant génial et l’ail contient également beaucoup de vitamines !

Le chocolat, on y a droit

Dans la rubrique Astuces

Fêtes obligent, le chocolat sera sur toutes les tables et dans toutes les bouches. Alors pour se déculpabiliser un peu de sa prise de poids et des crises de foie, revenons sur les vertus qui le caractérisent….

-Le chocolat est anti-stress : les chocolats noir et au lait, renferment respectivement 112 mg et 60 mg de magnésium pour 100 g. Pour lutter contre le stress et l’anxiété, rien de mieux que d’augmenter sa consommation en magnésium. De multiples études confirment que ce minéral est un élément majeur de la prévention des conséquences négatives du stress, des infarctus, AVC et qu’il permet de baisser la tension artérielle.

-Le chocolat est bon pour le cholestérol : le sang transporte le cholestérol dans les vaisseaux sanguins. Ce sont les protéines qui permettent de réaliser cette opération. Certaines d’entre elles amènent le cholestérol jusqu’au foie où il est utilisé pour la digestion : c’est le bon cholestérol. D’autres protéines mal programmées ont tendance à laisser le cholestérol de côté : c’est le mauvais cholestérol qui peut boucher des artères.

-Le chocolat est un excellent antioxydant : l’oxygène que nous respirons permet de faire fonctionner nos organes mais entraîne simultanément la production d’un grand nombre de radicaux libres qui attaquent les structures de l’organisme. Le cacao contient un grand nombre de substances antioxydantes qui piègent ou neutralisent les radicaux libres responsables de l’oxydation.

Bravo le pomelo !

Dans la rubrique Astuces

Pomelo ou pamplemousse, ce fruit découvert en Jamaïque a des vertus médicinales importantes. Attention toutefois aux idées reçues : le pomelo ne fait pas maigrir ! De plus, il est pauvre en fibre, ce qui n’en fait ni un bon coupe-faim ni un bon remède contre la constipation.

On se concentre donc sur ce qu’il apporte de bon :

– Il réduit le cholestérol : la consommation de deux pamplemousses par jour aurait la propriété de diminuer les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins.

– Il possède des propriétés anti-inflammatoires et un fort pouvoir anti-oxydant grâce à ces flavonoïdes.

– Il est antiglycémique toujours grâce aux flavonoïdes présents dans le fruit.

– Il est bon pour la peau : comme le citron ou l’orange, le pomelo est excellent pour nettoyer les pores en profondeur. Quelques gouttes vous aideront à retrouver un teint éclatant.

– Il réduit les risques de cancer : avec la présence de flavonoïdes, de limonades, de vitamines C et de caroténoïdes; la consommation de pomelos a des effets bénéfiques dans la prévention des cas de cancers de la bouche, du pharynx, de l’œsophage et de l’estomac.

Trois bonnes raisons de manger des noix de cajou tous les jours

Dans la rubrique Astuces

La noix de cajou comporte de multiples bienfaits pour notre santé. Focus sur trois d’entre eux

– Elle nourrit le corps et prévient les carences alimentaires :
Les noix de cajou son très riches en nutriments. Elles renferment notamment du magnésium, du cuivre, du phosphore, du zinc, du fer, des vitamines E, K, B1, B2 et B6, ainsi que de la vitamine B9 et B5. Tous ces nutriments sont essentiels au bon fonctionnement de notre organisme.

– Elle réduit le cholestérol :
Les noix de cajou sont riches en phytostérols, des substances à la structure similaire à celle du cholestérol. La consommation quotidienne de 2 g de phytostérols peut diminuer les niveaux de mauvais cholestérol de 10%.

– Elle soulage la dépression :
Il a été scientifiquement prouvé que les noix de cajou peuvent aider à réduire les épisodes dépressifs. Cet effet antidépresseur revient principalement au tryptophane contenu dans les noix de cajou, un acide aminé précurseur de la sérotonine, un neurotransmetteur qui régule l’humeur. Les noix de cajou sont également riches en magnésium, un minéral qui aide à prévenir et traiter la dépression.

Ajoutez donc les noix de cajou à votre régime alimentaire et veillez à en consommer quotidiennement pour profiter de leurs nombreux bienfaits. Notez toutefois que cet aliment est très calorique. Si vous cherchez à perdre du poids, vous devez contrôler vos portions !

A chaque céréale, son bienfait

Dans la rubrique Astuces

Les céréales jouent un rôle clé dans notre alimentation. Focus sur cinq d’entre elles…

Les vitamines du germe de blé
Le blé sert à la fabrication du pain et de biscuits. Son amidon peut aussi permettre de produire du glucose, utilisé comme additif en agroalimentaire. Extrait du grain de blé, le germe de blé est vendu sous forme de paillettes. C’est un complément alimentaire 100% naturel riche en vitamines et minéraux qui se glisse facilement dans toute sorte de recette.

Le maïs, diurétique naturel
Le maïs, originaire du Mexique, constituait l’aliment de base des Amérindiens avant l’arrivée en Amérique de Christophe Colomb. Aujourd’hui, le maïs est aussi cultivé en Asie et en Europe. Riche en potassium, le maïs favorise l’élimination des toxines. Dans la lutte contre les calculs, la goutte, les coliques ou la cystite, rien ne l’égalise !

L’orge régule la glycémie
L’orge est réputée pour favoriser une bonne digestion et pour son apport en fibres, vitamines du groupe B, sélénium, phosphore, fer, zinc, cuivre et magnésium. Elle contient huit acides aminés essentiels et a une action favorable sur le taux de sucre dans le sang, le cholestérol et la flore intestinale.

L’épeautre, faible en gluten
L’épeautre est l’ancêtre du blé que l’on connaît aujourd’hui. Le petit épeautre est très riche en calcium, en phosphore et en magnésium. Il se distingue des autres céréales par la richesse et les qualités de ses protéines mais aussi par sa faible teneur en gluten. Notons qu’il possède également de nombreux minéraux qui lui donnent des bienfaits diététiques.

 

Crise cardiaque, les premiers signes

Dans la rubrique Astuces

Chaque personne réagissant de façon différente, il est important de connaître les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque afin de réagir au plus vite.

La crise cardiaque intervient lorsque le cœur n’est plus suffisamment alimenté en sang du fait de la présence d’un caillot dans une artère coronaire. Cet accident touche chaque année 120 000 personnes en France.

– Fatigue intense inexpliquée

– Essoufflement non lié à un effort

– Palpitations

– Douleur dans le dos, les abdos

– Nausées et vomissements

– Sommeil perturbé.

Le fait de négliger ces symptômes entraîne une prise en charge médicale tardive et, par voie de conséquence, retarde le diagnostic. Ce qui représente un réel danger.

Les vertus du Bois d’Inde

Dans la rubrique Astuces

Très utilisé dans la cuisine antillaise, le bois d’Inde a de nombreuses vertus thérapeutiques. Zoom sur cet épice incontournable…

Cet arbuste aux senteurs uniques pousse partout dans les jardins créoles. Il rehausse le goût des plats grâce à ses feuilles qui, lorsqu’elles sont écrasées dégagent un parfum d’anis, de girofle et de citronnelle. Les graines sont aussi appelées “poivre de la Jamaïque” et se trouvent souvent sur les étals sous forme de poudre.

– En lotion, le “Bay Rum” soulage les rhumatismes, les contusions, les courbatures et les maux de tête

– En décoction, les feuilles peuvent aider à combattre les rhumes, la fièvre, les douleurs abdominales, les céphalées ou les piqûres d’insectes

– En huile, le bois d’inde sert pour les massages (à mélanger avec de l’huile d’amande douce) ou pour les démangeaisons et les coups de soleil (à mélanger avec de l’huile de coco)

– En émulsion, elle repousse les moustiques et fortifie les cheveux

Pour mieux les conserver, n’hésitez pas à suspendre les feuilles de bois d’inde en bouquet, à l’air libre ou à les mettre en bocal.

Connaissez-vous la spiruline ?

Dans la rubrique Astuces

Non ce nest pas un médicament mais bien une algue séchée venue tout droit dAmérique centrale et qui cartonne désormais un peu partout dans le monde.

Elle a même été classée “aliment le plus complet” par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La spiruline est un complément alimentaire naturel qui peut se trouver en poudre, en comprimé ou cuisiné dans diverses préparations (jus, accompagnement, épices….). Focus sur les bienfaits qu’elle procure pour notre santé.

La spiruline est faible en calorie. Elle contient une mine de nutriments et est composée de 70% de protéines. C’est également une puissante source de fer.

Grâce à ses molécules antioxydantes, la spiruline aide au ralentissement de notre vieillissement car elle agit contre les radicaux libres. Ses acides gamma-linoléiques apportent tonus et douceur à notre peau. C’est également un excellent traitement contre la chute de cheveux car elle favorise la production de kératine. Effet détox garanti !

5 aliments pour protéger son cœur

Dans la rubrique Astuces

Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Et notre organise subit chaque jour des attaques qui épuise notre cœur. Voici cinq aliments qui l’aideront à aller mieux.

  1. Les amandes : connues pour leur teneur en phytostérols. Ainsi, une prise de 25 amandes fait diminuer la concentration de mauvais cholestérol dans l’organisme.

  1. La cerise : elle fait partie des fruits les plus antioxydants. Les anthocianes qui la composent, neutralisent les radicaux libres, ces composés qui endommagent les cellules de l’organisme et qui seraient responsables de l’atherosclerose, un symptôme qui entraîne des troubles cardio-vasculaires.

  1. Les pois chiches : ils sont peu caloriques et sont un bon allié pour les personnes souffrant de diabète. Celui-ci augmenterait de deux à quatre le risque de souffrir d’une maladie cardio-vasculaire.

  1. La viande de porc : qui a une bonne teneur en acide gras essentiels (les fameux Omega 3). Sa qualité nutritionnelle est plus importante que celle du bœuf ou du mouton et elle permet de lutter contre l’excès de mauvais cholestérol dans l’organisme.

  1. Le maquereau : même constat que pour le porc et sa teneur en Omega 3. Le maquereau fournit à notre corps plus de deux fois l’apport recommandé par l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé.

 

Lutter naturellement contre les poux

Dans la rubrique Astuces

Rentrée des classes oblige, les poux reviennent dans les têtes des “ti moun”. Avant de se ruer (et se ruiner) à la pharmacie, il est bon de tenter les méthodes naturelles pour les éradiquer…

 

  1. L’ail : l’odeur les asphyxie et donc les tue. Écrasez 8 à 10 gousses d’ail, mélangez-les à 3 cuillères à café de jus de citron et appliquez sur le cuir chevelu. Laissez agir 30 minutes et rincez.

 

  1. L’huile pour bébé : elle les étouffe. Appliquez sur les cheveux secs, peignez et lavez les cheveux avec un peu de lessive et d’eau chaude. Avant le coucher, mettez un peu de vinaigre blanc sur le cuir chevelu et laissez agir toute la nuit. Le lendemain, lavez avec un shampoing ordinaire et un après-shampoing. Il est bon de répéter le processus trois à quatre jours de suite.

 

  1. L’huile d’olive : mêmes effets que pour l’huile de bébé. Avant le coucher, appliquez généreusement sur le cuir chevelu, mettez un bonnet de douche ou une serviette pour que l’huile imprègne bien les cheveux et peignez soigneusement au réveil avant de les laver.

 

  1. Le sel peut les assécher : mélangez un quart de tasse de sel et un quart de tasse de vinaigre blanc Mettez la lotion dans un pulvérisateur, pulvérisez sur l’ensemble de la chevelure et laissez agir toute la nuit.

D’autres astuces telles que la mayonnaise, l’huile de coco, la vaseline ou l’huile essentielle d’arbre à thé peuvent être très efficaces pour lutter contre ces parasites sans oublier le vinaigre.

Pourquoi boire du thé vert ?

Dans la rubrique Astuces

Le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau. Elle a la réputation d’être bonne pour la santé mais comment choisir parmi les centaines de variétés ? Focus sur le thé vert et ses bienfaits…

Antioxidant : Deux tasses de thé vert représentent l’équivalent de 7 verres de jus d’orange, son pouvoir est quatre fois supérieur à celui de la vitamine C.

Anticancérigène, grâce à la quercétine et au Kampferol qu’il contient.

Le thé vert diminue également le risque de maladie cardiovasculaire, de risque de caries dentaires et favoriserait la perte de poids et de masse grasse, toujours grâce à l’action de polyphénols.

Aller en Haut