Category archive

Astuces Écolo

L’urne funéraire écologique, nouvelle tendance

Dans la rubrique Astuces Écolo

Tu es né poussière et tu redeviendras poussière…ou plutôt arbre en fait. Un designer catalan a eu l’idée dans les années 1990 de créer une urne biodégradable après avoir affirmé vouloir remplacer les tombes par des arbres.

“Bios Incube” propose un nouveau concept pour donner vie après la vie. Un concept qui devrait ravir les amoureux de la nature. Fabriquée à partir de matériaux biodégradables (noix de coco, fibre naturelles, tourbe…), l’urne funéraire permet de déposer les cendres du défunt au dessus d’une bague contenant du terreau et une graine amenée à pousser.

Les proches peuvent alors enterrer l’urne en pleine nature et venir se recueillir auprès de l’arbre, symbole de son âme (la plupart du temps un pin d’Alep mais il est possible de mettre la graine de son choix).
Et pour les ultra-connectés, une application a vu le jour permettant de surveiller la pousse de l’arbre, la richesse du terreau, l’humidité, l’exposition afin que l’arbre grandisse dans les meilleures conditions.
Le concept cartonne notamment dans les pays anglo-saxons et commence à arriver en France. Alors pourquoi pas…

Quelques précautions à prendre tout de même :

– Demander une autorisation à la mairie de la commune de naissance du défunt pour enterrer l’urne

– Ne pas y apposer de plaque d’identification

– Ne pas l’utiliser dans les cimetières ou les cavurnes

Prix entre 100 et 150 euros sur les sites spécialisés.

L’observation des baleines, petit rappel

Dans la rubrique Astuces Écolo

C’est la période de reproduction des baleines à bosse. Elles viennent dans les Caraïbes mettre bas ou s’accoupler avant de repartir se nourrir dans les eaux plus froides. Il est donc possible de les observer sur nos côtes jusqu’au mois de juin. Alors voici quelques consignes pour le faire de manière respectueuse sans les déranger…

– Ne pas s’approcher par l’arrière

– Ne pas les nourrir ou les toucher

– Ne pas s’approcher lors d’un saut

– Ne pas diviser un groupe

– Ne pas les encercler avec plusieurs bateaux

– Adoptez une attitude passive et silencieuse

– Ne pas se baigner à proximité (en cas de mise à l’eau, des règles strictes sont à respecter, comme le port de la combinaison, d’une bouée de signalisation, d’un masque, d’un tuba, être accompagné d’un professionnel, ne pas s’approcher à plus de 15 mètres et limiter le temps d’observation à 15 minutes.)

Un déguisement made in home !

Dans la rubrique Astuces Écolo

Mardi Gras approche et les festivités ont commencé. Si vos enfants ont prévu de parader et que vous vous creusez encore la tête pour leurs déguisements, que les magasins spécialisés ont été pris d’assaut ou que vous manquez de budget, voici quelques astuces qui vous permettront de faire des économies tout en faisant son petit effet !

On ouvre les placards
Il est grand temps – ça approche – d’ouvrir ses armoires, ses tiroirs et d’inspecter la moindre pièce démodée, abîmée ou trop petite. L’art de la récup passe par là et amène de la créativité. Un drap en guise de cape, une jupe longue en guise de robe… On regarde les coloris, les tissus et on en parle avec nos bambins.

On pense pratique
La pause pipi ? Il faut des scratchs, des ouvertures, des vêtements faciles à enlever et à remettre. Le défilé en plein air ? On évite les matières lourdes, chaudes et pas aérées. N’oubliez pas que vos enfants doivent se sentir à l’aise. Pensez aussi à utiliser des tissus pas trop fragiles afin de pouvoir les réutiliser (un satin tâché est difficilement récupérable).

On triche un peu…
Pour celles et ceux qui ne sont pas couturiers dans l’âme, pas de panique. Pas la peine non plus de foncer chez un professionnel pour déléguer la tâche. Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions de “triche”. D’ailleurs, vos enfants n’iront pas inspecter vos finitions alors n’hésitez pas à utiliser des colles à tissus, des boutons, des agrafes pour les assemblages de tissus.

Éco résolutions 2018 2/2

Dans la rubrique Astuces Écolo

Chaque nouvelle année est l’occasion de se fixer de nouveaux objectifs. Et si on en profitait pour adopter un mode de vie plus sain, plus éthique et plus écologique ? Voici la deuxième partie de nos éco-résolutions.

La couture pour vos indispensables
Vous pouvez coudre (ou faire coudre…) le nécessaire afin de remplacer les différents objets jetables que vous utilisez aux quotidiens : sac à vrac, disques démaquillants, lingettes, couvre-plats et même…serviettes hygiéniques. De nombreux tutos existent sur le net et vous ne pourrez plus vous en passer.

Adoptez des cosmétiques solides
Les cosmétiques solides, à condition d’être fabriqués à partir de produits naturels et préférablement bio ont de nombreux avantages : ils sont généralement vendus sans emballages ou dans des emballages réduits et recyclables, ils sont peu encombrants et pratiques à transporter en voyage, ils durent plus longtemps et sont plus économiques que leurs homologues liquides. En route pour les savons saponifiés à froid, les shampoings, déos ou dentifrice solides…

Faire sa lessive maison
Faire sa propre lessive a de nombreux avantages pour la planète : cela permet de réduire ses déchets et son usage du plastique, de bannir l’usage de produits toxiques et polluants et de privilégier les ingrédients locaux, bruts et naturels. En fonction des ingrédients que l’on choisit, faire sa propre lessive est simple, rapide et très économique.

Éco résolutions 2018 1ère partie

Dans la rubrique Astuces Écolo

Chaque nouvelle année est l’occasion de se fixer de nouveaux objectifs. Et si on en profitait pour adopter un mode de vie plus sain, plus éthique et plus écologique ? Voici quelques pistes très faciles pour commencer…le reste sera à découvrir la semaine prochaine.

Créer un potager
On n’a pas forcément besoin de jardin pour cultiver certains fruits, légumes et aromates. Une terrasse, un petit balcon ou même un rebord de fenêtre peuvent suffire à faire pousser quelques plantes comestibles chez soi ou à défaut quelques graines germées.

Planifier ses menus
Planifier ses menus de la semaine, de la quinzaine ou du mois a de nombreux avantages : on s’assure de manger des repas variés et équilibrés, on évite le gaspillage alimentaire, on gagne du temps lors des courses…

Récupérer ses épluchures
Pelures, pépins, tiges, feuilles, fanes, noyaux… grand nombre des résidus de fruits et de légumes que nous mangeons finissent au compost ou à la poubelle alors qu’ils pourraient nous servirent en cuisine, dans notre jardin et même dans notre salle de bains ! Ainsi, vous ne verrez plus vos déchets végétaux du même œil, vous allégerez votre compost/votre poubelle et ferez même de belles économies !

Privilégier les aliments locaux
L’exportation d’aliments en tous genres des 4 coins du globe s’est tellement banalisée que l’on ne se pose plus vraiment de question sur la provenance des ingrédients qui composent nos repas ni sur l’intérêt et l’impact de consommer des denrées venues de loin. Pourtant, les implications éthiques et l’impact écologique de l’importation d’aliments ne sont pas négligeables…

Manger vegan au goûter
Si l’idée de passer à une alimentation 100% végétale vous est (encore) difficile pourquoi pas commencer par adopter des goûters sans produits d’animaux ? Allez, tentez les smoothies, les crèmes fruitées, les pancakes ou tout simplement les fruits frais !

Un Noël vert

Dans la rubrique Astuces Écolo

Concilier la fête et le respect de l’environnement, c’est possible. On vous a parlé du match des sapins artificiels contre les sapins naturels. Mais voici d’autres astuces pour faire rimer magie et écologie…

Pour la déco : réutilisez vos anciennes décorations de Noël d’une année sur l’autre, créez vous même vos décorations en feutrine ou pâte à sel par exemple. Ça ravira les enfants, ça vous fera faire des économies et ça évitera la surconsommation. Evitez aussi l’accumulation de guirlandes électriques ou choisissez-les avec des Led pour l’intérieur ou à énergie solaire pour l’extérieur. Elles se rechargent le jour et s’allument la nuit (on n’est pas en manque de soleil ici…)

Pour les cadeaux : évitez les gadgets “made in China” et privilégiez des objets durables et si possible écolabellisés, les cadeaux locaux, fait maison, sans piles ou immatériels (places de spectacles, stages, séjours, bons ou coffrets…) Pensez aussi à limiter les emballages et sachez que les papiers cadeaux avec paillettes ou métallisés ne sont pas recyclables.

Pour votre table du noël : mettez des fruits et légumes de saison au menu de votre réveillon, choisissez de préférence des aliments produits localement, leur empreinte écologique sera plus faible. Evitez assiettes, gobelets et serviettes jetables, vous réduirez ainsi vos déchets et ferez plus d’effet avec une belle nappe et une jolie vaisselle.

Et puis, après la fête, n’oubliez pas de trier vos déchets et de recycler vos emballages !

Pour Noël, sapin naturel ou artificiel ?

Dans la rubrique Astuces Écolo

Les adeptes du sapin de Noël artificiel vous diront que leur sapin ne perd pas ses épines, quil reste toujours vert, quil peut être réutilisé chaque année, quil empêche la déforestation et donc quil est plus écolo. Info ou intox ?

Il s’agit plutôt d’une intox car contrairement au sapin naturel, qui est biodégradable et stocke du CO2 quelques années, les sapins synthétiques sont constitués de matières plastiques à base de pétrole, non renouvelable, et de métaux. De plus, la majorité d’entre eux viennent d’Asie (bonjour le bilan carbone…). Toujours contrairement aux idées reçues, les sapins de Noël sont des variétés cultivées, on ne contribue donc pas à décimer la forêt à l’approche des fêtes.

L’impact du sapin artificiel est ainsi bien supérieur pour le climat et les ressources naturelles. A moins que vous ne gardiez votre sapin artificiel plus de vingt ans, ce qui paraît peu probable (la durée de vie est estimée à six années).

Quant aux sapins naturels, choisissez-les petits (plus faciles à cultiver, moins chers et moins lourds en transport), et labellisés bio (“Sapin Bio, Label Rouge, Fleurs de France”…)

Et si vraiment, vous ne voulez pas en faire venir jusqu’en Guadeloupe, décorez vos palmiers multipliant, c’est tout aussi charmant !

Des masques naturels pour cheveux

Dans la rubrique Astuces Écolo

Avoir de beaux cheveux, c’est important. Voici quelques recettes faciles de masques maison qui soignent, réparent et nourrissent la chevelure.

– Pour les hydrater et les nourrir
Dans un bol, mettre un œuf, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et 1 cuillère à soupe de vinaigre. Après avoir mélangé, appliquer ce mélange sur les cheveux et essayer de bien répartir uniformément à l’aide d’un peigne. Appliquer pendant 1/4 d’heure et rincer.

– Pour les cheveux gras
Mélanger un jaune d’œuf à 3 cuillerées à soupe de yaourt nature. Appliquer et le laisser poser pendant 20 minutes puis rincer à l’eau vinaigrée.

– Pour les rendre plus brillants et moins abîmés 
Appliquer un yaourt sur la chevelure, l’envelopper dans une serviette bien chaude et laisser agir durant une 30 minutes. Rincer ensuite abondamment et avant de les laver.

– Pour les cheveux secs
Dans un mixeur mélanger un yaourt nature, une banane et 3 cuillerées à café d’huile d’olive. Avant le shampoing, appliquer sur cheveux légèrement humides. Laisser poser durant une heure puis rincer.

 

Je fais des économies d’énergie (2/2) : l’eau avec modération !

Dans la rubrique Astuces Écolo

On sait tous qu’il faut économiser l’énergie au quotidien. Pour notre porte-monnaie mais aussi pour la planète. Mais on fait quoi au juste pour y parvenir ? Comme la semaine dernière, voici quelques astuces pour changer vos mauvaises habitudes.

– J’équipe mes robinets d’écomousseurs : un écomousseur placé sur un robinet injecte des bulles d’air dans l’eau et réduit le débit de 30 à 50%, ce qui reste suffisant pour se laver les mains, faire la vaisselle… Dans la douche, l’installation d’une douchette qui limite le débit tout en optimisant la pression du jet permet de faire des économies d’eau de 75%.

– J’installe une chasse d’eau à double débit : quand la chasse est actionnée, 9 litres d’eau sont évacués. Un dispositif à double débit permet en général d’utiliser 6 litres en régime maximal et 3 en régime minimal. A la clé, une économie de 46 à 66%. Soit 4000 à 8000 litres par an et par personne !

– J’utilise des ampoules basse consommation : les lampes à LED éclairent jusqu’à 40 000 heures contre 2000 pour les halogènes. De plus, elles consomment 6 à 8 fois moins d’électricité.

– Je fais la chasse aux fuites : la note peut vite devenir salée. En cas de suspicion de fuite, relevez le compteur le matin avant de partir et le soir au retour. En cas de différence et alors qu’aucun appareil n’a été utilisé, la fuite est confirmée !

– Je prends des douches de moins de cinq minutes : Une douche de cinq minutes nécessite 75 à 100 litres d’eau. Un bain en engloutit plus du double, alors attention au timing…!

Je fais des économies d’énergie (1/2)

Dans la rubrique Astuces Écolo

On sait tous qu’il faut économiser l’énergie au quotidien. Pour notre porte-monnaie mais aussi pour la planète. Mais on fait quoi au juste pour y parvenir ? Voici quelques astuces, les autres suivront la semaine prochaine !

– Je dégivre mon réfrigérateur et mon congélateur : au delà de 3mm, la givre crée une couche isolante, responsable d’une surconsommation électrique de 30%. Fréquence conseillée de dégivrage : tous les trois mois.

– Je débranche mes chargeurs inutilisés : un chargeur branché continue de consommer de l’énergie même quand la batterie est rechargée ou quand le téléphone n’est plus connecté…

– Je remplis correctement mon lave-linge : préférez une machine pleine à deux cycles en mode demi-charge. A noter que pour 225 cycles par an, la dépense d’électricité s’élève à 22 euros en moyenne avec les lave les plus écologiques (A+++) et grimpe à 45 euros pour les moins performants.

– J’opte pour des multiprises avec interrupteur : un appareil éteint consomme quand même de l’énergie. De l’ordinateur à la box, la note est salée : au moins 50 euros par an. Les prises à interrupteur permettent ainsi d’éteindre tous les appareils électriques simultanément.

Un coup d’amour, un coup de soleil…

Dans la rubrique Astuces Écolo

Après une journée plage et un bon coup de chaleur, voici quelques astuces simples pour hydrater sa peau :

– Prendre une douche (tiède pour éviter de raviver la chaleur) avec du savon doux sans parfum et sans alcool (pour ne pas agresser la peau).

– Boire beaucoup d’eau pour réhydrater le corps.

– Se tartiner d’aole vera (si vous choisissez une crème, pensez à la prendre tirée à froid et non transformée). Appliquez une première couche assez épaisse puis une à deux fois avant de dormir. Conserver le tube au frigo.

– Le lendemain matin, après la douche, vous pouvez appliquer de l’huile de germe de blé. Cette huile est très efficace pour réparer la peau et la nourrir. Vous pouvez également utiliser de l’huile de coco.

– Evitez d’exposer à nouveau les parties brûlées pendant un ou deux jours.

– Autre astuce : mixez un concombre et récupérez le jus, ajoutez deux cuillères à soupe d’huile d’amande douce et mélangez. Le soir, après la toilette, appliquez le baume sur la peau. Vous pouvez dormir avec sans aucun problème.

Laver son linge de façon écologique

Dans la rubrique Astuces Écolo

Le lave-linge représente 12% de la consommation d’eau des Français et constitue une des sources de pollution des eaux douces. Alors que les marques s’évertuent à trouver des produits lavant “plus blanc que blanc”, on vous explique comment laver mieux…

– Bien choisir son lave-linge : regarder l’étiquette d’efficacité énergétique est un bon moyen de choisir un lave-linge performant à la fois au niveau de la consommation d’énergie et de la consommation d’eau.

– Bien choisir sa lessive : choisissez des lessives éco labellisées, regardez l’efficacité des lessives à froid, préférez les lessives concentrées ainsi que les éco recharges

– Remplacer par des produits naturels : savon, vinaigre, noix de lavage indiennes peuvent être des alternatives à des lessives chimiques classiques.

– Bien utiliser son lave-linge : faites tourner la machine quand le tambour est plein, lavez à basse température, faites sécher au grand air, récupérez l’eau de pluie, et vous aurez tout gagné !

Les couches lavables

Dans la rubrique Astuces Écolo

Entre 0 et 3 ans, un enfant utilise en moyenne 4500 couches jetables. Soit 5 arbres, 25 kilos de plastique et 67 kilos de pétrole brut. Tout ça avec un minimum de 25 centimes la couche. Allez on arrête de vous faire culpabiliser mais on vous parle quand même de la mode des couches lavables…

Ecologiques, évolutives, économiques, aucun risque de perturbateurs endoctriniens, et souvent aussi efficaces en terme d’étanchéïté, les couches lavables ont de quoi séduire. Plus chères à l’achat, elles demandent également un minimum d’entretien et de temps (de lessive…)

Il est conseillé de laver deux ou trois fois les couches avant la première utilisation, d’utiliser du savon à lessive doux, sans additif et sans produit chimique (il existe des savons spéciaux), d’acheter des sacs imperméables pour y mettre les couches sales en machine, et de se procurer des feuillets (lavables ou jetables à vous de voir). Il s’agit d’une petite feuille de tissu mince qu’on vient ajouter au dessus de l’insert de couche. C’est ce feuillet qui permettra de récupérer les selles du bébé et de les jeter. Une fois qu’on comprend le principe et que l’habitude est prise, rien de plus simple !

La durée de vie des couches lavables est très longue, on peut ainsi les réutiliser pour les enfants suivants…Quant aux prix, il existe de nombreux sites de seconde main. Alors on teste ?

Un lave-glace écolo pour votre voiture

Dans la rubrique Astuces Écolo

Les rabat-joies vous diront que si vous voulez être écolo, vous n’avez qu’à pas utiliser votre voiture. Certes, mais les petits ruisseaux font les grandes rivières comme on dit. L’astuce de la semaine concerne le lave-glace de votre véhicule. Il ne vous faut pas grand chose pour le remplacer par un produit beaucoup plus naturel.

– 10 cl de vinaigre d’alcool
– 10 cl de vodka bon marché
– 2 cuillères à soupe de cristaux de soude dégraissant
– 1 cuillère à soupe de savon noir liquide

Mettre tous les ingrédients dans un bidon de 5L et compléter avec de l’eau.

Autre astuce : de l’eau en bouteille mélangée à du liquide vaisselle, cela devrait aussi très bien faire l’affaire…

Faire son insecticide soi-même

Dans la rubrique Astuces Écolo

Fabriquer un insecticide naturel pour moins polluer la terre et les plantes de votre jardin, c’est possible et peu coûteux. Quelques astuces :

Pour un insecticide bio “tout usage”
– 1 Litre d’eau

-10 à 20 mL de savon

-10 à 30 mL d’huile pour bébé

-10 à 20 mL de bicarbonate de soude

Pulvériser plutôt le matin et laver le feuillage avec de l’eau 15 minutes après l’application.

Pour chasser les pucerons
– 2 gousses d’ail, 1 oignon, une cuillère de poivre de Cayenne moulu

– Faire macérer le tout dans 1L d’eau bouillante pendant une à deux heures puis ajouter une cuillère de savon noir

-Laisser pendant une semaine avant de filtrer

 

Aller en Haut