4 200 foyers alimentés en électricité grâce à nos déchets

Dans la rubrique Ça devait arriver

Il y a 25 ans, la Guadeloupe aurait pu devenir en France et même en Europe, la référence en matière d’énergie renouvelable.

En 1993, à la conférence de Miami, devant l’ensemble des pays de la Caraïbe, elle fut citée en exemple et applaudit pour ses avancées technologies dans ce domaine. Une manne économique et financière mal gérée par les institutions en place de l’époque, et qui fut la porte ouverte à des entreprises peu scrupuleuses avides de subventions.

Aujourd’hui, l’archipel reste dans la moyenne haute des territoires français qui souhaitent mettre à profit les énergies naturelles. L’objectif régional n’est-il pas d’arriver à l’autosuffisance énergétique à 50% d’ici 2020 et à 100% en 2050.

Toutefois, au delà des ressources naturelles, il existe d’autres modes de production d’énergie que l’on exploite encore à minima en Guadeloupe et c’est notamment le cas des déchets. Leur fermentation provoque des gaz surnommés biogaz. Le Syvade a donc eu l’idée de trouver le moyen de canaliser ces gaz méthane pour les transformer en énergie stockable.

En 2015, il lance un appel d’offre et deux ans plus tard, les travaux sont terminés et l’unité de transformation du biogaz en électricité est opérationnelle.

Désormais, le méthane ne se dispersera plus dans l’atmosphère. Or, ce gaz à effet de serre possède un potentiel de réchauffement global 25 fois supérieur au C02. Sur le site de la Gabarre, des puits, des canalisations et des réseaux d’étanchéité ont été mis en place pour capter ce biogaz et le rediriger vers l’unité de valorisation. Laquelle va traiter et valoriser cette matière 1ere pour qu’elle se transforme en électricité et en chaleur par cogénération. Dès qu’elle atteindra sa vitesse de croisière, la centrale va alimenter 4 196 foyers en électricité, l’équivalent de communes comme Deshaies, Goyave ou Grand Bourg. Cette énergie électrique envoyée sur le réseau local, sera distribuée par l’opérateur historique, EDF. Grace à cette initiative, les déchets ménagers deviennent une véritable opportunité économique et environnementale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*